La mytologie du signe astral

Dans l’ancienne Babylone, quelques milliers d’années avant le Christ, le Bélier s’appelait Lu Hunga, Lu pour Bélier et Hunga pour mercenaire. Plus tard, les Grecs oublièrent le côté mercenaire pour ne retenir que son aspect guerrier, son aspect bélier. Un Bélier qu’ils assimilèrent à un animal légendaire : le Bélier à la Toison d’Or. L’histoire de ce bélier est très significative du signe.

Athamas, roi de Béotie avait eu de sa première femme, Néphélé, d’origine divine, deux enfants : une fille, Hellé et un garçon, Phrixos. Ino, sa seconde épouse détestant les deux enfants, le roi décida de les tuer. Mais leur mère leur envoya un bélier extraordinaire dont la toison était d’or et qui pouvait voler dans les airs. Le bélier les prit sur son dos et les emporta vers des lieux plus hospitaliers.

Mais ce bélier était tellement brûlant, sa course était si rapide, que la petite fille ne put supporter la chaleur de son corps. Chemin faisant, elle glissa de sa monture et sombra dans la mer qui depuis s’appelle Hellénique, en un lieu précis, l’Hellespont, aujourd’hui le Détroit des Dardanelles. Pleurant sa soeur, Phrixos continua seul son voyage sur le dos du bélier jusqu’en Colchide, au sud du Caucase et à l’est du Pont-Euxin.

Le roi de ce pays lui donna d’abord asile et, un peu plus tard, sa propre fille, Chalciopée, en mariage. Pour le remercier de tous ces dons, et à la demande expresse du bélier lui-même, Phrixos sacrifia l’animal au dieu Zeus et offrit sa Toison d’Or à son beau-père. Le roi de Colchide l’accrocha à un chêne séculaire dédié au dieu de la guerre Mars et chargea un dragon de la défendre.

Plus tard, beaucoup plus tard, des héros en quête d’aventure se lancèrent à la conquête de la Toison d’Or. Mais c’est une autre histoire, celle de Jason et des Argonautes. En elle-même, la Toison d’Or représente un trésor à la fois matériel et spirituel. Quand la puissance du Bélier se marie à la gloire de l’or, sa recherche s’apparente à une quête de la vérité et de la pureté originelle.

La légende nous révèle ainsi le signe du Bélier comme un signe de justice et de virilité. Il est le sauveur, celui qui se bat contre toutes les injustices mais sa puissance est telle que seul un homme, Phrixos, peut la supporter. Significatif aussi son sens du sacrifice, le Bélier est le premier à demander à être immolé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici