Sagittaire ascendant…

0
5

Bélier : Un caractère enjoué, optimiste ; sa franchise est souvent désarmante. Il vous regarde toujours comme si vous étiez une veuve ou un orphelin. Il dort mal s’il n’a pas accompli sa bonne action quotidienne. Il est enthousiaste, empressé, heureux si vous lui offrez de petites causes à défendre, de grands exploits à réaliser. Individualiste farouche, plus ou moins rebelle à toute contrainte, il sait néanmoins mettre de l’eau dans son vin.

Taureau : Un style conservateur : beaucoup de principes et pas mal de préjugés. Mais le conformisme des attitudes, la stabilité des comportements, dissimulent une nature voluptueuse : confort et jouissance. Ne vous en prenez jamais à ses privilèges. Propriétaire dans l’âme, il oublierait vite toute bienveillance pour vous remettre très sèchement à votre place. Sincérité des convictions avant tout : il n’a pas beaucoup d’humour.

Gémeaux : tour à tour insolent et conformiste, voyeur et exhibitionniste, amoral et donneur de leçons. Ses actes démentent souvent ses propos : il peut en toute sincérité jouer double jeu. Un peu profiteur, un peu arriviste, c’est l’opportuniste type. Beaucoup de bonne volonté mais une certaine hypocrisie avec soi-même qui nuit parfois à ses relations, à ses activités. Paternaliste ou gamin, son petit air candide éveillera votre sympathie.

Cancer : il rêve d’écoles buissonnières, de grandes évasions. Mais il est trop respectueux des traditions familiales, des conversations sociales, trop attaché à son confort, à son standing, pour couper les amarres. Il vous fait sans cesse miroiter des pays lointains mais il rejoue chaque jour « voyage autour de ma chambre ». Il affabule souvent mille projets tous plus originaux les uns que les autres, mais au dernier moment il se rappelle la douceur de ses charentaises.

Lion : la grenouille qui s’était mise en tête de gonfler pour devenir un bœuf, vous connaissez ? C’est un peu lui. Nourri de son importance depuis le biberon, l’ego hypertrophié : il fond sous la flatterie, s’indigne et explose un « je ne vous permets pas de » si vous le traitez pardessus la jambe ; lui se prend pour le patriarche des temps jadis, elle, pour une matrone à la mode romaine. La seule chose qui le sauve : il a le cœur sur la main.

Vierge : ou les amours surréalistes d’un télescope et d’un microscope car ces deux signes partagent les mêmes obsessions : honnêteté intellectuelle et morale. La Vierge oriente, canalise l’optimisme sagittairien, mesure l’idéalisme à des fins plus matérielles, plus égoïstes. L’imagination est sans cesse bridée : le bon sens triomphe. L’ensemble est sans surprise, la personnalité très compréhensive, indulgente.

Balance : danseur mondain ou capitaine d’industrie, il est fait pour être attaché culturel, errer dans les ambassades entre les petits fours et les dossiers commerciaux. Toujours un sourire exquis, un mot aimable : à l’entendre tout le monde il est beau, gentil, très bien quoi. Bon chic, bon genre, ses colères sont rares mais foudroyantes. Sinon, il est prévenant, se soucie autant de votre bien-être personnel que du bien général.

Scorpion : un sens inné de l’indépendance d’esprit, de la liberté d’action. Il le manifeste par ses attitudes batailleuses, ses sautes d’humeurs soudaines, ses propos ironiques. Il a ses têtes. Si vous n’en faites pas partie, un regard, une lettre de cachet et vous disparaissez de son monde : l’ignorance comme un grand art. Les instincts de révolte du Scorpion sont systématisés, socialisés par le Sagittaire.

Sagittaire : mille et mille projets toujours plus grandioses les uns que les autres : son enthousiasme déborde toutes les frontières, son impatience le précipite vers son destin. Il bluffe quelquefois son entourage mais il se bluffe plus souvent lui-même : une façon comme une autre pour être dans la conviction, quitte à prendre parfois des vessies pour des lanternes. Il est tellement honnête qu’il en arrive à être dupe de lui-même.

Capricorne : il se présente souvent comme un artiste mais il est, en réalité, plus homme d’affaires. Désintéressé, lui, jamais, quoi qu’il en dise. Un look, des attitudes souvent très anachroniques : il n’est plus vraiment de son temps, il n’est pas encore d’avant-garde. Méthodique, organisé, il est à la fois prévoyant et persévérant. Moins enthousiaste, un peu plus intrigant, il donne parfois l’impression de ne penser qu’à lui-même, ce qui n’est pas toujours le cas.

Verseau : toujours prêt à promouvoir la liberté d’expression, la participation, la tolérance. Mais son individualisme commence toujours par lui-même. Indulgent bien sûr, à condition qu’on ne touche pas à ses privilèges, qu’on lui laisse ses prérogatives. Ses bonnes idées sont souvent trop futuristes pour être immédiatement réalisables. Les moins bonnes sont parfois d’un conformisme trop excessif pour valoir d’être réalisées et concrétisées.

Poissons : l’homme ou la femme, des grands sentiments ou des grandes illusions. Philanthrope dans l’âme, humaniste à cœur, il offre le plus souvent une face aimable : douceur du caractère, bonté des sentiments, tolérance des idées. Son esprit, son cœur, sont toujours ouverts et sa porte aussi. Rêvant de territoires fabuleux, Eldorado ou paradis, il oublie parfois, par pure étourderie, de vous dire bonjour mais il est nettement plus hospitalier avec des étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.