Oh Snap!

Please turnoff your ad blocking mode for viewing your site content

img
Home / Magazine / Le point sur les logiciels de contrôle parental

Le point sur les logiciels de contrôle parental

/
/
/
247 Views

L’avènement d’Internet a sans conteste apporté d’innombrables bienfaits à la société actuelle, à commencer par les travailleurs qui louent les prodiges de ce nouvel outil de travail, les étudiants qui se réjouissent de trouver une source intarissable de connaissances ainsi que tous les membres de la famille qui restent en contact permanent, même étant éloignés les uns des autres. Les jeunes enfants et les adolescents y trouvent également leur bonheur car la toile représente, entre autres, un vivier inépuisable de loisirs et de divertissements. Cependant, le revers de la médaille est que le web regorge aussi de sites à contenus indécents ou violents, qui ne conviennent évidemment pas aux enfants. Afin de préserver leurs progénitures de la mauvaise influence de ces sites web, tous les parents devraient restreindre à leurs enfants l’accès à ces sites. Pour ce faire, un bon nombre de logiciels de contrôle parental sont mis à la disposition des parents afin de les aider à mieux surveiller leurs enfants.

Nul n’ignore en effet qu’il est assez difficile de surveiller en permanence les agissements de ses enfants, étant pris entre le travail, les tâches ménagères et les autres responsabilités à assumer. De ce fait, les logiciels de contrôle parental s’avèrent être les meilleurs amis des parents soucieux de la condition de leurs enfants. Ils agissent en restreignant l’accès aux sites susceptibles de contenir des informations néfastes, illicites ou que vous désirez tout simplement ne pas être vues par vos enfants, lorsque ces derniers se servent de l’ordinateur familial. Vous avez le choix entre énumérer sur une « liste noire » les sites dont l’accès est interdit depuis votre ordinateur ou filtrer par mots clés en restreignant les sites contenant des mots indésirables dans leurs adresses ou dans leurs contenus. Un filtrage peut également prendre l’aspect d’une « liste blanche », qui ne permet l’accès qu’aux sites dont les adresses sont inscrites sur cette liste. Ce genre de logiciel est facile à trouver car même les fournisseurs d’accès à Internet ainsi que les opérateurs mobiles en proposent toujours à ceux qui veulent souscrire un abonnement et ce à titre gratuit. Dans le cas contraire, ils sont souvent téléchargeables sur Internet et sont faciles à trouver grâce à un simple moteur de recherche.

Les logiciels de contrôle parental ont le mérite d’être simples à utiliser et de faire preuve d’une efficacité irréprochable. Mis à part les logiciels indépendants, on trouve aussi des outils de filtrage qui accompagnent les systèmes d’exploitation ainsi que les divers logiciels de navigation. Les options de certains logiciels de contrôle vont jusqu’à permettre un contrôle de l’usage de certains logiciels, des programmes exécutés, des documents ouverts et même des frappes clavier, sans oublier le contrôle et le blocage des tchats et autres forums de discussions. Sur certains logiciels, les parents peuvent également fixer des limites horaires pour l’usage de la connexion Internet, d’un logiciel précis et même de l’utilisation de l’ordinateur lui-même. Il faut noter que les sites à contenus pornographiques, racistes ou violents sont souvent les plus restreints au sein des foyers. Parmi la liste des logiciels les plus performants et les populaires, on peut citer FortiClient 3.0, ZoneAlarm Internet Security, Panda Internet Security 2008 ou encore FreeAngel, Livemark Family et Contrôle Parental AOL.

Pour finir, notez que l’utilisation des logiciels de contrôle n’est pas toujours bénéfique pour les enfants et peut même causer des méfaits inattendus. Pour commencer, l’existence de cette « barrière » virtuelle peut les pousser à essayer de les contourner, surtout lorsqu’on sait que ces logiciels ne sont efficaces qu’à 98%. Ensuite, en instaurant une liste blanche, vous privez vos enfants de la possibilité de visiter d’autres sites qui peuvent leur être bénéfiques, surtout quand le cas se présente où ils auront besoin de préparer un devoir ou d’appuyer leurs leçons et auront besoin d’une connexion non-restreinte. A titre d’exemple, le filtrage par mots-clés restreint aux enfants l’accès à un site médical parce que le site contient le mot « sein » ou à un site d’histoire car ce dernier cite le mot « racisme ». En dernier lieu, les enfants se sentent assez mal à l’idée qu’aucune relation de confiance ne peut s’établir entre eux et leurs parents. Les meilleurs moyens de contrôle parental restent tout d’abord la discussion, la présence des parents pendant les heures de connexion des enfants et l’établissement d’une confiance mutuelle.

1 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text
adimage
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com