La symbolique du signe astral

Aérien et moderniste, le Verseau figure à lui seul tout un univers.
Un univers surpeuplé, branché, planant.
Spirituel, le Verseau croit à l’esprit même s’il l’a souvent ailleurs.

Planant, il semble généralement décalé, démarqué par rapport à son entourage, son environnement.
Branché, il est sans cesse en relation, en communication avec les autres.
L’un dans l’autre, c’est un individualiste qui a le sens de la solidarité, un excentrique qui est un peu altruiste, un innovateur qui reste un peu conformiste.
Bref, cherchez un contraste et vous trouverez un Verseau.
Paradoxal ? Oui et non.

A cheval sur deux mondes, il fait souvent sentinelle à la périphérie de nos sociétés, à l’affût des dernières inventions ou des dernières modes.
Deux planètes, Saturne et Uranus, se partagent d’ailleurs le signe pour en marquer la double appartenance. Saturne figure le renoncement volontaire.
Rien à voir avec le Saturne du Capricorne qui représente les sacrifices imposés par les nécessités.

Le renoncement du Verseau est un don de soi, un accomplissement personnel avec et par les autres.
Uranus représente l’hyper individualisme, l’émancipation de toutes les contraintes, de tous les conditionnements.
Avec Saturne, le Verseau nous chante un petit air de réalisme, avec Uranus, il entonne un grand air d’utopie.

En lutte contre les esprits de clocher, curieux de toutes les opinions et mœurs, il vote pour la disparition de toutes les frontières, pour la libre circulation de l’esprit qu’il soit saint ou le soit moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici