La symbolique du signe astral

Dans la plupart des traditions, le taureau a souvent été assimilé à une puissance anarchique. Indompté, il représentait le déchaînement des passions animales : il était susceptible de toutes les violences aveugles. Ses lignes denses, ses formes massives, sa force brutale, figuraient le triomphe des instincts.

Le sacrifice du taureau, celui du Veau d’Or ou du Minotaure, par exemple, avait valeur de rite initiatique. Il symbolisait la maîtrise de l’humain sur l’animal en soi, de l’esprit sur la chair. C’est la signification de la légende du Minotaure comme celle du Veau d’Or.

Dans la Bible, le Veau d’Or est l’idole de la richesse, la divinisation des désirs matériels, des plaisirs et du pouvoir des sens. Sa destruction manifeste une victoire de l’humanité sur l’animalité et témoigne d’un combat permanent de l’esprit et de la matière.

Second signe du printemps, le Taureau devient ainsi, au prix de ce sacrifice, de ce combat, le symbole de la force créatrice, l’incarnation d’une énergie vitale. Maîtrisée, sa puissance est fécondante, génératrice d’ordre et de paix, épanouissement du corps et de l’âme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici