La psychologie du Taureau

Physique solide, stable, le Taureau a néanmoins un tempérament de type cérébral, nerveux. Sa placidité apparente masque des réactions intérieures violentes. L’inertie de ses attitudes, la sobriété de ses comportements, manifestent une force contenue plus qu’elles ne témoignent d’un manque de dynamisme, d’une indifférence.

En vérité, sa sensibilité se heurte facilement de tout ce qui choque l’harmonie des sens, des idées, des sentiments. La moindre agression physique ou morale provoque en lui des effets durables. Il demeure longtemps imprégné d’émotions inexprimables, de souvenirs résiduels, d’habitudes contraignantes.

Naturellement conservateur, le passé a souvent pour lui valeur d’exemple et représente une somme d’expériences. Prodigieuse, sa mémoire est un stock d’événements, de réflexions, dont il peut disposer à son gré. Ses délais de réaction, son temps de réponse, sont significatifs d’une intelligence profonde. Elle va droit à l’essentiel, enregistre, emmagasine, puis s’effectue un long travail d’assimilation qui compare chaque élément à un autre, intègre les idées et les faits. Assimilées, les informations sont ensuite restituées fidèlement et peuvent être utilisées d’une manière plus cohérente, mieux éprouvée, plus efficace.

D’un caractère peu malléable, le Taureau est peut-être tout aussi constant dans la réussite qu’obstiné dans l’erreur. Mais, au fond, c’est un instinctif qui cherche à recréer dans son environnement les conditions naturelles d’un épanouissement optimum.

Laisser un commentaire