La Lune est traditionnellement en affinité avec l’élément Eau, le blanc nacré et l’argent métal. Elle signifie le désir, l’imagination et le rêve ; elle représente une fonction de reproduction, un principe d’introversion.

Dans un thème astrologique, elle symbolise la féminité, la sensibilité, le désir. Dans un thème masculin, elle représentera plus particulièrement les personnages de la mère et de l’épouse. D’un point de vue physique, la Lune symbolise les fonctions les plus végétatives de l’organisme : la nutrition, le sommeil.

D’un point de vue psychologique, elle représente les couches internes du psychisme : les pulsions, l’idéal du moi. C’est un facteur d’intuition, de plasticité et d’empathie.

Dans le cours d’une existence individuelle, elle correspond naturellement à la période de la petite enfance où elle souligne à la fois les rapports de dépendance à la mère et aux circonstances.

Aujourd’hui, nous savons que les courbes statistiques des naissances et des suicides, des crises de nerfs ou de folie, des accès criminels ou des accidents, grimpent en flèche les nuits ou les jours de Pleine Lune quand précisément le Soleil et la Lune sont dans deux signes opposés dans le zodiaque. Dominante dans un horoscope, la Lune est souvent l’indice d’une existence sans histoire ou d’une vie bohème, d’un caractère à la fois sympathique et impressionnable.

Si le Soleil provoque l’estime, la Lune suscite la popularité, la renommée.

En Bélier, la Lune est un principe d’impulsion, un facteur d’imprévoyance et d’imprécision. Elle provoque l’impatience et la précipitation ; elle suscite des emballements, des sympathies soudaines et éphémères.

En Taureau, elle représente un principe de continuité : stabilité des désirs, ancrage des pulsions, suivi des initiatives. Elle incline au conservatisme des biens ou des préoccupations, au formalisme des intentions ou des relations.

En Gémeaux, la Lune est un facteur de réceptivité aux conditions de l’environnement et de l’entourage. Elle provoque à la fois la curiosité et la diversité. Avec la Lune en Gémeaux, vous êtes toujours bien informé mais rarement très averti.

En Cancer, elle devient un principe de protection. Elle est à la fois un facteur de dépendance par rapport aux conditions externes ou une sensibilité ultra-réceptive aux variations des humeurs personnelles. Elle incline à l’intimisme et à la privatisation.

En Lion, la Lune prend ses désirs pour des réalités. Elle représente un principe d’attraction, un facteur d’illusion. Avec la Lune en Lion, vous attribuerez trop d’importance aux apparences, vous serez particulièrement réceptif et sensible aux regards des autres.

En Vierge, la Lune est un souci de sécurité. La sensibilité est réduite au nécessaire : la réceptivité est mise au service de l’utile. Avec la Lune en Vierge, la notion de service devient d’ailleurs envahissante. Et c’est aussi bien les petites obligations et les bons soins que le dévouement et les servitudes.

En Balance, la Lune est un principe de séduction. Elle marque la prédominance des sensations, la primauté des impressions. Elle incline au partage des sentiments et des intentions. Mais elle invite également à l’inconstance.

En Scorpion, la Lune est un principe de transgression. Elle s’inspire du désir d’autrui plus que des siens propres. Avec la Lune en Scorpion, la sensibilité est mobilisée par ce qui est d’ordinaire imperceptible. Vos réactions sont généralement imprévisibles.

En Sagittaire, la Lune est un principe d’exhibition : extériorisation des émotions et des sentiments, déploiement de la sensibilité. Elle invite au voyage et incline aux aventures. Le sens de l’observation est réduit : la réceptivité peut devenir médiumnique.

En Capricorne, la Lune est un principe de privation. La réceptivité est réduite au minimum ; la sensibilité est dépouillée. Avec la Lune en Capricorne, vivre au présent c’est vivre dans la distraction ou dans l’obligation, s’abstenir aujourd’hui pour attendre demain.

En Verseau, la Lune est un principe de participation, un facteur de concertation. Elle provoque la fantaisie et encourage à la tolérance. La sensibilité est originale. Les préoccupations sont éclectiques et les réactions généralement à contre-courant ou à contretemps.

En Poissons, elle représente un principe d’hyper-sensibilité. C’est une extrême réceptivité aux variations du milieu, aux climats psychologiques. Les réactions sont nulles ou excessives. Avec la Lune en Poissons, on est toujours sous influence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici