Deux personnages figurent d’habitude le signe du Gémeaux. C’est parfois un couple d’adolescents, parfois aussi un homme et une femme, et plus rarement deux amants comme dans le zodiaque tibétain, ou égyptien de religion chrétienne.

Ces deux personnages représentent la dualité du signe, sa profonde ambivalence et ses contradictions superficielles.

Signe double, de dualité, le Gémeaux symbolise la bipolarité, la coexistence, la cohabitation, la complémentarité des contraires : le ciel et la terre, le jour et la nuit, le masculin et le féminin, le plein et le vide, le positif et le négatif. Mais ces contraires ne s’opposent jamais absolument.

Il y a toujours mutation ; alternance de l’un à l’autre, interaction, échange entre l’un et l’autre, comme entre le dehors et le dedans, la droite et la gauche, les deux temps de l’expiration et de l’inspiration.

On ne peut malheureusement pas être au four et au moulin en même temps et cette ambivalence, cette bipolarité apparaissent souvent aux autres, et au Gémeaux lui-même parfois, comme une division de la personnalité, un conflit entre des tendances opposées, antagoniques.

Le Gémeaux est d’ailleurs connu pour son esprit de contradiction, ses volte-face soudaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici