La vie quotidienne du signe astral

Pour la Vierge, les spéculations abstraites cèdent toujours le pas aux considérations pratiques. Les idées ne valent que si elles sont susceptibles d’applications concrètes. L’économie des efforts, le recul de l’expérience sont les points forts de sa personnalité. Points faibles, en revanche : ses difficultés d’improvisation devant les événements soudains et sa peur de tout ce qui lui est inconnu ou lui semble étranger. Son intelligence, son jugement restent sûrs tant qu’ils s’exercent dans des domaines précis, rationnels.

Son esprit critique, voire revendicateur, nuit parfois à la spontanéité de ses idées ou de ses relations. Également critique avec elle-même, elle sous-estime plus souvent ses possibilités qu’elle ne les surestime. Tous ses comportements quotidiens manifestent son désir de bien faire, son caractère serviable, attentionné et prévenant.

Dans l’astrologie tibétaine, la Vierge représente le sens du contact, du toucher. Elle manque ainsi singulièrement d’assurance. Rien ne lui est jamais vraiment indifférent. Chaque rencontre, chaque événement, ont en elle des répercussions profondes, des résonances durables. Son équilibre émotionnel est sans cesse remis en cause même si rien ne transparaît sur son visage ou dans ses attitudes.

Perfectionniste, la Vierge oublie parfois que le mieux est l’ennemi du bien. Et, mon Dieu, une Vierge qui fignole, c’est bien ennuyeux. Pas vraiment monotone mais à la limite de l’excitation maniaque. La femme Vierge se transforme en tornade blanche, l’homme Vierge en monsieur propre. On aime ou on n’aime pas, mais c’est parfois bien pratique pour les grands nettoyages de printemps ou pour se refaire une santé mentale. Les remises en ordre, les infusions, les points sur les i, c’est l’affaire de la Vierge.

Quand elle ne se lance pas dans une grande opération d’assainissement des mœurs ou des locaux, la Vierge compte. Elle compte les voix et les suffrages, les profits et les pertes, les points et les coups, les heures et les jours. Elle compte pour s’occuper ou par habitude, par intérêt ou par solitude.

A force de compter, la Vierge dépasse parfois la mesure : elle se surmène. Surmenée, elle devient hypocondriaque, neurasthénique. Elle s’inquiète excessivement de sa santé, elle se sent à l’agonie au premier bouton de fièvre. Et l’enfer des tisanes commence. La Vierge est championne de l’immunité et de la prévention. Elle est vaccinée contre toutes les maladies de cœur, contre toutes les mauvaises surprises du corps. Elle s’assure multirisque sur son avenir ou ses arrières, ses sentiments ou ses frontières. Pour prendre une Vierge au dépourvu, il faut de l’extra, un coup de foudre ou un accident nucléaire : dans la banalité, elle est en général parée contre toutes les éventualités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici