Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

La mythologie de la Vierge

La mythologie de la Vierge

L’Isis égyptienne, la Déméter grecque, la Cérès romaine sont les trois personnages représentatifs de la Vierge. Elles ont en commun d’être les grandes déesses maternelles de la Terre, des divinités nourricières, porteuses de toutes les fertilités.
La légende de Déméter est à ce titre exemplaire. Son nom signifie « Terre-Mère », elle figure parmi les douze grands dieux olympiens. Ses actes, à l’occasion du rapt de sa fille Perséphone par Hadès, le dieu des Enfers, sont significatifs de la symbolique de la Vierge.

Perséphone, Proserpine en latin, est la fille de Zeus-Jupiter, roi de l’Olympe et frère de Déméter. Zeus l’avait promise dans son jeune âge à Hadès-Pluton, un autre de ses frères. Déméter se refusait à ce mariage mais les deux frères étaient résolus à ce qu’il s’accomplisse. Ils profitèrent d’un jour où Perséphone batifolait avec ses compagnes de jeux dans un bois de Sicile pour mettre leur plan à exécution. Zeus fit pousser un magnifique narcisse pour attirer l’attention de Perséphone. Elle se sépara de ses compagnes pour aller le cueillir. Hadès surgit à ce moment-là, s’empara de la jeune fille et l’entraîna dans le royaume des ombres. On voit là le côté nombriliste de la Vierge et ce à quoi elle s’expose quand elle s’isole de ses semblables.

Déméter fut désespérée par l’enlèvement de sa fille ; en représailles, elle frappa la Terre de sécheresse et de famine.

Et l’on voit là se dessiner la colère de la Vierge quand on trahit sa confiance, quand on n’assure pas son besoin de sécurité. Peu à peu, la terre devenait stérile. Zeus tenta d’apaiser sa sœur. Mais Déméter refusa tout compromis — un autre trait psychologique de la Vierge — tant que Perséphone ne lui serait pas rendue. Zeus accepta et se chargea d’en convaincre Hadès, à une condition cependant : Perséphone ne devait rien avoir mangé durant son séjour aux Enfers. Quiconque acceptait l’hospitalité d’Hadès devenait son hôte à jamais.

Hadès qui était loin d’être bête avait piégé la jeune fille en lui offrant une grenade. Perséphone nia d’abord en avoir goûté quelques grains puis avoua, il y avait un témoin. On reconnaît là le côté un peu menteur, un peu tricheur de la Vierge ; si elle dit souvent la vérité, c’est parce qu’elle se sent contrainte et forcée. Zeus décida en conséquence que Perséphone passerait six mois par an avec sa mère Déméter, les six autres mois avec Hadès. Cette alternance, correspondant à la période des semailles et des moissons, assimile la Vierge à un cycle travail-repos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.