Les ascendants du signe astral

Bélier : extrêmement téméraire, un peu kamikaze : à se demander souvent quelle est la vraie part du courage et celle de l’inconscience. Tout en instincts, en impulsions soudaines. Des succès faciles à condition de ne pas réfléchir, d’avoir le bon réflexe devant l’obstacle sinon il est un peu déboussolé et devient vulnérable. Très efficace et précieux en cas de crise, pour monter en première ligne, obtenir une décision ou une conclusion rapides.

Taureau : des hésitations souvent entre l’action immédiatement efficace, rentable et celle qui n’a d’intérêt que dans le temps. Parfois lent à se décider, à s’engager, mais il réussit toujours à force d’obstination, de ténacité. Souvent déchiré aussi entre ses besoins et ses désirs ; il se laissera parfois aveugler par ses passions. Des échecs quand il cherche à forcer à n’importe quel prix le cours des événements.

Gémeaux : un grand inquisiteur, torturé du mental, de la cellule grise. Il se demande toujours pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Toujours en train de disséquer ses réels mobiles, de mettre à nu les intentions des autres, d’analyser les situations les plus anodines, de rechercher le défaut de la cuirasse. Il suit souvent son idée sans faire grand cas des émotions de son entourage : une curiosité parfois un peu névrotique, morbide.

Cancer : tout en clair-obscur, en ténèbres mystérieuses. Une imagination fascinante dissimulée ; il envahit votre vie, vous captive, puis disparaît et revient sans rien dire. Il est attiré par l’étrange, l’occulte. D’une intuition très pénétrante, tout en prémonitions et pressentiments. Il vous voit venir de loin, vous devine d’un coup d’oeil. Il traîne toujours sur lui on ne sait quelle infortune, quelle fatalité. Le sait-il vraiment lui-même ?

Lion : fait d’une seule pièce : c’est un forcené de la morale ou de l’amour. Une personnalité, un look très tranchés. On l’aime ou on le déteste : pas de demi-mesure, c’est tout l’un ou tout l’autre. Il impose en force, fascine, inquiète et ne vous laisse jamais le choix. Il est à prendre ou à laisser avec ses principes et ses exigences, ses intolérances et ses prodigalités, son passif et ses ambitions forcenées sur lesquelles il ne transige pas.

Vierge : personnalité ambiguë, à la fois rationnelle et instinctive, prudente et imprévisible, timide et caustique. Jamais très à l’aise dans ses relations, elle se méfie un peu de tout, de chacun et encore plus de ses propres réactions. Elle est très observatrice, rien ne lui échappe : elle analyse, décortique tout dans le moindre détail, ne supporte pas la moindre bavure.

Balance : un fin diplomate tout en séduction, en subtilité : un grand art de la dissimulation. Il est toujours courtois, d’une exquise politesse : jamais un mot, un visage qui révèle ses véritables opinions, ses réels sentiments. C’est un passionné à froid, plus souvent indifférent que réellement concerné. Et ça vaut mieux. Car il est toujours prêt à vous mettre en pièces pour faire votre bonheur. Ce qui n’est évidemment pas du goût de tout le monde.

Scorpion : s’il n’y avait qu’un extrémiste ce serait celui-là. Excessif, violent, agressif, il cherche toujours à imposer ses désirs, ses méthodes, ses idées. Il ne supporte pas qu’on lui résiste, qu’on lui échappe ; il est exclusif, jaloux à l’obsession de ses relations ou de ses privilèges. Il est très fort pour vous retourner une situation, résoudre les cas désespérés et sauver les causes perdues.

Sagittaire : partagé entre un vieux souci de rébellion contre les ordres établis et le respect des conformismes : le type même du réformateur, pointilleux sur son indépendance d’esprit, sa liberté de mouvement. Libéral, progressiste, mais jamais au point de remettre ses propres privilèges en question : toujours de grandes idées qu’il est prêt à exporter mais il est loin de les mettre en application dans sa vie quotidienne.

Capricorne : lui ne cherchera pas à vous séduire car il vous soupçonne a priori du pire. Au moins, il est paré à toutes les éventualités : vous ne pouvez qu’agréablement le surprendre. Plus dur comme caractère, plus méfiant, c’est rare. Sa seule ambition : son autonomie, son intégrité personnelle. Il se soucie moins des apparences que des vérités cachées derrière, des individus, que des principes.

Verseau : en lutte permanente contre ses instincts, ses pulsions : à la recherche souvent d’un impossible idéal. Il tranche sur le décor. Il doit tout le temps beaucoup argumenter, lutter pour défendre ses opinions ou pour innover. Il n’hésite jamais à penser à contre-courant ou à agir à contretemps. Et même s’il est souvent hors-sujet ou peu à-propos des choses et des conversations, il reste exemplaire de désintéressement et d’altruisme.

Poissons : les grandes profondeurs : des abîmes obscurs dont surgissent l’intuition, l’inspiration mais aussi l’angoisse, le doute. Il est à la fois aveugle et visionnaire, ignorant ou incapable des idées reçues, des habitudes prises, des us et des coutumes, parfois des bonnes manières et surdoué pour réussir avec des moyens ou des méthodes insolites. Tour à tour manipulateur ou possédé, obsédé ou complètement oublieux de lui-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici