Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Ils sont aussi Lion

Chaque signe a ses hommes de pouvoir. Mais ceux du Lion, en particulier, osent bâtir des « empires » politiques (Napoléon ler) ou financiers (Marcel Bleustein Blanchet, John Rockefeller, Henri Ford, Gilbert Trigano). Au départ, les ambitions de nos Lion sont toujours motivées par un désir de liberté. La liberté, c’est vital pour le Lion. Il peut lui sacrifier sa vie, lui construire des statues. Celle de la liberté, à New York, fut sculptée par un français né à Colmar, Frédéric Auguste Bartholdi. Les Lion aiment tellement la liberté qu’ils l’imposent sans complexe et n’hésitent jamais à l’exporter. Le Lion adore se présenter comme un libérateur. Simon Bolivar, par exemple, qui affranchit le Venezuela de la domination espagnole, Giuseppe Garibaldi qui lutta contre l’Autriche et la papauté pour l’unification de l’Italie, Habid Bourguiba qui fut le principal artisan de l’indépendance de la Tunisie ou Hailé Sélassié, le Négus, empereur d’Éthiopie. Hélas, quand nos Lion prennent le pouvoir, ils nous chantent souvent un autre air, un peu moins éclairé, un peu plus despotique (Fidel Castro, Benito Mussolini). Le pouvoir grise : Bonaparte est devenu très vite Napoléon.

Tous les Lion n’ont heureusement pas la même ambition de pouvoir. Certains se contentent de régner sur le rire comme Bourvil, Louis de Funès, Alice Sapritch, René Goscinny, Pierre Dac, G.-B. Shaw, Anémone ou Jean Poiret. D’autres encore sur nos scènes ; la liste est prodigieuse : les acteurs Dustin Hoffmann, Richard Berry, Daniel Ceccaldi, Robert Hirsh, Mae West, Valérie Kaprisky, Carole Laure, Robert Mitchum, Robert de Niro, Robert Redford, Micheline Presle, Pierre Richard, Jacques Weber, Raquel Welch, Lambert Wilson ; les chanteurs : Luis Mariano, Mick Jagger, Sylvie Vartan, Sheila ; les réalisateurs : Alfred Hitchcock, Roman Polanski, John Huston, Claude Zidi, Alain Corneau. Signe solaire, un homme du Lion, Neil Armstrong fut paradoxalement le premier à poser le pied sur la Lune. Le Lion aime décidément se distinguer. Sir Alexander Fleming découvrit la pénicilline, Mata-Hari fut l’espionne du siècle, Coco Chanel sa couturière. Mais qu’y-a-t-il pourtant de commun entre un Jung qui explore les champs imagés de notre inconscient et un Michel Rocard ou un Laurent Fabius ? Rien sans doute, sinon peut-être une même volonté de lucidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.