La planète du Capricorne

0
11

Le Capricorne est sous la férule sévère de Saturne. Avec Saturne commence l’hiver rigoureux de l’espèce et de la personne. Le Soleil est au plus bas dans le ciel et il n’est plus question de profiter de la douceur des temps, de s’épanouir dans la chaleur des facilités partagées. L’existence s’éprouve comme une lutte, une autonomie durement acquise. Et le temps naturellement se conjugue au futur. Saturne est Cronos, le temps nécessaire à toutes les réalisations mais aussi bien le temps qui détruit ses propres œuvres. Dans la mythologie, Cronos-Saturne est un vieillard qui dévore ses propres enfants. Et il y a toujours chez le Capricorne un petit quelque chose qui lui ressemble.

Quand le Capricorne en a fini de se mordre la queue, quand son œuvre le dépasse lui-même, quand il fait le sacrifice de son égoïsme personnel, le vieillard fait alors une cure de jouvence. Saturne devient celui qui fait régner l’Age d’Or sur la Terre. Le Capricorne ne subit plus son destin mais accomplit sa destinée. Avec Cronos, le Capricorne est un personnage qui évolue lentement et se prolonge dans l’avenir. Ses joies et ses malheurs, ses sympathies et ses inimitiés prennent facilement une allure chronique. Mais le temps c’est aussi l’endurance physique ou nerveuse. Le Capricorne résiste à toutes les agressions matérielles ou morales : il s’accommode de toutes les nuisances de son environnement ou de son entourage. Le temps joue en sa faveur : il le sait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.