L’origine du safran

0
12
origine du safran : l'or rouge

L’origine du safran demeure mystérieuse… Le safran est une des épices les plus anciennes et les plus précieuses de par le monde. En effet, on surnomme cette épice l’or rouge. Elle tient ce nom du fait de son prix élevé. Le safran s’utilise depuis très longtemps notamment en Asie, au Moyen-Orient, mais également dans le bassin méditerranéen.

L’origine du safran dans l’histoire

On le répertorie pour la première fois au VII ème siècle avant Jésus Christ sous une référence botanique assyrienne,rédigée sous Assourbanipal.

Il y a 5000 ans, le safran s’introduit au Cachemire suite à l’invasion mongole.
Le safran est présent dans de nombreuses cultures, continents et civilisations, rejoignant souvent l’univers des mythes et des légendes.

Le précurseur sauvage présumé du safran domestique (Crocus Sativus) est le Crocus Cartwrightiamus.

Les cultivateurs développèrent des spécimens en sélectionnant des plantes possédant des stigmates anormalement longs. Ainsi, dans la Crête de l’âge de bronze tardif, un mutant provenant du Crocus Cartwrightiamus, le Crocus Sativus est apparu. Il n’est pas exclu que d’autres espèces, notamment le Crocus Thomasii et le Crocus Pallasii aient pris part à certaines hybridations, ayant in fine créé le Crocus Sativus.

De l’antiquité à l’époque actuelle, la plus grande partie du safran produit s’utilise traditionnellement en cuisine et ce, partout dans le monde.

Un écrit datant de 5000 ans relate l’histoire du cuisinier du roi Zohac. Ce dernier aurait assaisonné le dos d’un veau avec du vin vieux, du safran et de l’eau de rose.

Vous l’avez compris l’origine du safran est plus qu’incertaine. Une chose est sûre, en revanche, c’est qu’on aime le safran pour la couleur qu’il apporte dans nos assiettes mais également son goût inimitable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.