Dans le Nord de l’Angleterre, Neil Brook, 33 ans, de Salford, était jugé à Manchester Crown Court, accusé du meurtre de son ami et voisin, Josef Witkowski, 27 ans.

Le 8 février dernier, le jury a mis un peu plus de trois heures pour le disculper de meurtre, mais l’a reconnu coupable d’une accusation subsidiaire : coupable d’homicide involontaire.

La cour a dû retracer l’histoire des deux hommes qui se connaissaient depuis six mois et s’étaient brouillés par SMS.

Brook dit à la police qu’il a adressé à M. Witkowski un texto et qu’il y avait eu une confusion entre le mot «nutter»(mot d’argot péjoratif britannique signifiant « cinglé »)et le mot «Mutter» (expression familière locale désignant une personne qui se comporte de manière antisociale ou vulgaire), en raison de l’écriture intuitive active sur son téléphone portable (que vous connaissez peut-être mieux sous l’appellation t9), il est ressorti un malentendu qui a tourné au drame.

M. Witkowski s’est offensé et après avoir échangé une série de textos de plus en plus violents et furieux, il fit un tour à l’appartement de Brook.

Brook avait scotché deux grands couteaux de cuisine dans son appartement, l’un derrière sa porte d’entrée et un près de sa salle de bain. Il a ouvert la porte pour laisser son ami entrer, mais a déclaré que M. Witkowski s’était jeté sur lui avec un couteau lui appartenant.

Le tribunal a appris que Brook a saisi le couteau situé à l’arrière de la porte et a poignardé M. Witkowski à la jambe, puis s’est réfugié dans la salle de bains.

Brook a continué d’attaquer M. Witkowski et livré le coup de grâce, l’a poignardé à la poitrine et lui a transpercé le cœur.

M. Witkowski a 104 blessures, notamment des coupures, coups de couteau, des contusions et des traces de coupures sur les mains.

Brook a été condamné aujourd’hui.

Le juge Michael Henshell a déclaré: «De toute évidence, la peine sera longue. »

Nous connaitrons la sentence d’ici un mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici