Allergie au pollen et rhume des foins

0
75
Allergie au pollen et rhume des foins

C’est la saison du rhume des foins. Cette allergie épuisante pour l’organisme, est déclenchée non pas par le foin, mais par le pollen des plantes. Les symptômes habituels sont les éternuements à répétition, parfois une gêne respiratoire et une toux.
L’allergie au pollen peut également occasionner des démangeaisons dans la gorge, le palais, voire même les oreilles. Les yeux piquent et coulent abondamment.

Qu’est-ce qu’une allergie au pollen?

Le pollen est l’un des déclencheurs les plus courants d’allergies saisonnières. L’allergie au pollen est souvent qualifiée de «rhume des foins» par les experts. L’allergie au pollen est généralement qualifiée de «rhinite allergique saisonnière».

Chaque printemps, été et automne, les plantes libèrent de minuscules grains de pollen pour fertiliser d’autres plantes de même espèce. La plupart des pollens qui provoquent des réactions allergiques proviennent principalement des arbres et plantes. Ces plantes produisent des particules de pollen, légers et secs ils ce déplacent avec le vent.

Les trois groupes de végétaux pouvant déclencher une allergie pollinique:

arbres: noisetier, aulne, frêne, bouleau, charme, chêne
graminées: p. ex. fléole des prés, dactyle aggloméré, raygrass anglais
herbes: armoise, ambroisie, plantain

Les herbes sont la cause la plus courante d’allergie. L’herbe à poux est une des principales causes d’allergies aux mauvaises herbes. Parmi les autres sources courantes de pollen de mauvaises herbes, on compte l’armoise, l’amarante et le chou. Certaines espèces d’arbres, dont le bouleau, le cèdre et le chêne, produisent également du pollen hautement allergène.

Les plantes fertilisées par les insectes, comme les roses et certains arbres à fleurs, comme les cerisiers et les poiriers, ne provoquent généralement pas de rhinite allergique.

« Au secours, je n’en peux plus ! Que dois-je faire pour limiter les dégâts de l’allergie au pollen ? »

Quelques précautions à prendre pour limiter les dégâts de l’allergie au pollen

  • Rincez-vous bien les cheveux et le visage avant d’aller vous coucher, afin d’éviter tout dépôt de pollen sur votre oreiller.
  • Aérez bien votre chambre au petit matin lorsque le pollen n’est pas encore dans l’air.
  • Si vos yeux vous démangent, évitez de les frotter
  • Ne fumez pas (ou le moins possible) et n’allez pas à la piscine ou dans les endroits chlorés, qui aggravent les effets néfastes de l’allergie au pollen.
  • Portez un couvre-chef et des lunettes de soleil
  • En voiture, fermez vos vitres.
  • Faîtes sécher votre linge à l’intérieur

Les traitements pour l’allergie au pollen

Consultez votre médecin, qui vous prescrira des anti-inflammatoires et des comprimés antihistaminiques.

Si ce problème d’allergie au pollen persiste, vous pouvez demander une désensibilisation, qui est le seul vrai traitement de fond. Ce traitement peut durer de 3 à 5 ans, et consiste à ingérer des extraits de pollen pour habituer l’organisme.

Consultez les bulletins du réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) dans votre ville : https://www.pollens.fr/

Et si vous avez des astuces pour lutter contre ces allergies, n’hésitez pas à les indiquer sur cette page.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire svp.
Entrer votre nom ici