Accueil Blog Page 2

Comment produit-on le foie gras?

0
Le foie-gras

Le foie gras est apprécié depuis des siècles puisque l’on sait qu’il était consommé par les anciens égyptiens. La Rome antique également en consommait et il était à cette époque très apprécié. Aujourd’hui si les oies ou les canards qui produisent du foie gras sont gavés principalement avec du maïs, dans l’antiquité l’usage des figues séchées était assez fréquent.

La méthode du gavage utilise une propriété naturelle des oies et des canards qu’ils ont de se gaver aux-mêmes afin de se constituer des réserves pour les vols qu’ils effectuent, souvent sur de longues distances ou pour des périodes de froid.
La graisse qu’ils ont ainsi constituées non seulement dans le foie mais sur d’autres parties du corps intervenant comme un isolant thermique et comme réserve nutritionnelle.

Le foie gras en France est produit principalement dans le sud-ouest mais de plus en plus de régions en produisent bien que cela ne dépasse pas le stade artisanal. D’autres pays en produisent également, notamment la Hongrie et la Bulgarie.

Les canards ou les oies après avoir atteint leur taille adulte sont ensuite gavés avec une bouillie de maïs pendant 12 jours. Ils sont ensuite aussitôt abattus. Ce n’est qu’après cette opération que l’on peut constater la qualité des foies. Il y a là des surprises, des bonnes et des mauvaises.

Certains foies trop maigres ne pourront pas être utilisés sous l’appellation foie gras.
Ils seront alors utilisés pour d’autres préparations, mousses et autres terrines ou pâtés. Les plus beaux foies vont être vendus en l’état ou être travaillés. Terrine, blocs de foie gras, mousse de canard, etc.

Un foie gras de bonne qualité se reconnait à différents critères.

Le poids tout d’abord qui pour un canard ne devrait pas dépasser 600/650 g.
Pour un foie d’oie, il ne devrait pas dépasser 1 kg. La texture, ensuite, qui devrait être assez souple mais sans excès, rappelant la consistance du mastic. La couleur est aussi un élément important. Elle devrait être d’un joli beige pas trop foncé ni trop clair.

Pour des recettes originales consulter les recettes du coyote vous trouverez une recette de foie gras cuit au micro onde, diverses manières de le cuire, comme en terrine ainsi que des recettes de foie gras chaud.

Comment aménager terrasse et balcon

0

Comment décorer terrasse et balcon

Lorsque vous avez une terrasse ou un balcon à votre maison ou votre appartement, vous devez aborder l’espace comme vous le feriez à l’intérieur de la maison. Peu importe la taille de l’espace, vous pouvez créer un refuge visuel pour en profiter et vous détendre. Quelques meubles confortables placés de façon à maximiser une belle vue, un peu de verdure pour ajouter de la couleur et de la texture vont transformer votre espace extérieur rapidement et facilement.

Décoration de balcon et terrasse
Ce dont vous aurez besoin :

  • Produit nettoyant terrasse ou de l’eau savonneuse
  • grand balai
  • éponge
  • papier de verre
  • bombe de peinture
  • tapis d’extérieur
  • salon de jardin
  • plantes en pot
  • boules décoratives
  • treillage
  • petite fontaine

Rafraîchir les balustrades et clôtures

Les étapes

1
Débarrassez-vous de ce qui encombre ou de la saleté sur votre terrasse avant de commencer votre transformation.
Nettoyez votre terrasse ou votre balcon des débris et des mauvaises herbes pour vous donner une base propre sur laquelle vous appuyer.

2
Retouchez les balustrades en fer avec une couche de peinture fraîche pour un look net.
Faites des retouches de peinture sur les rambardes, grilles ou clôtures autour de votre terrasse ou balcon. Sablez légèrement les garde-fous en bois pour vous débarrasser des aspérités et retouchez ceux en fer forgé avec une bombe de peinture extérieure noir mat par pulvérisation.

3
Un tapis extérieur doit être résistant aux intempéries.
Établissez les bases de votre espace de vie extérieur en plaçant un tapis de gazon synthétique extérieur pour couvrir la majeure partie de la terrasse ou du balcon, laissant une marge d’environ 50 cm – ou 1 mètre sur les bordures.

4
Le peu d’intimité que vous avez sur votre patio, vous voulez le protéger avec des plantes ou des stores.
Pensez à la vue. Si votre balcon donne sur un parking, vous aurez envie de changer le point de vue avec des plantes en pot ou un rideau. Si vous avez une belle vue, placer des éléments sur les côtés pour conserver la beauté des paysages.

5
Même une petite terrasse peut contenir une petite table et une chaise.
Trouvez du mobilier d’extérieur pour la terrasse ou le balcon qui soit de taille appropriée à l’espace. Un ou deux sièges peuvent être tout ce que vous pouvez ajouter sur un balcon d’appartement, mais une plus grande terrasse peut être en mesure d’accueillir une table et quelques chaises.

6
Agencer un coin repas extérieur pour recevoir.
Installez les chaises et la table à proximité pour créer une zone de discussion. Placez les chaises de façon à ce qu’elles soient face à la meilleure vue.

7
Choisissez des plantes à la fois pour la protection visuelle et la couleur.
Assemblez des plantes en pot qui s’adaptent à la fois à la vue sélectionnée et la flore environnante. Par exemple, si vous recherchez une impression d’être dans le désert, choisissez divers cactus et plantes succulentes, tandis qu’un balcon aux airs d’Amérique du Sud devrait contenir des plantes aimant l’humidité comme les fougères et le lierre.

8
Les plantes d’extérieur devraient améliorer votre balcon ou terrasse.
Placez les grandes plantes alignées en bordure de la terrasse et les plus petites à l’avant pour créer un paysage qui encadre une vue ou le masque.

9
Le côté rustique apportera du style dans un jardin dont les plantes sont en pot.
Ajoutez quelques caractéristiques architecturales sur un balcon ou une terrasse en plaçant une boule décorative, un châssis de fenêtre ou un treillis rustique au milieu des plantes ou contre le mur de la maison.

10
Placez une pièce d’eau sur votre balcon ou votre terrasse pour ajouter la touche finale.
Une petite fontaine bouillonnante ou un vase transparent avec des poissons rouge sur la table apportera la vie à votre espace extérieur.

Les conseils du Coyote

Pensez à sécuriser le balcon pour les animaux domestiques en enroulant un matériau de filet noir sur la clôture pour empêcher les petits animaux de sortir de la zone fermée.

Placez des soucoupes sous les plantes si votre terrasse ou votre balcon se trouve en hauteur. Quand vous arrosez les plantes, cela évitera que vous fassiez déborder l’eau sur le balcon de votre voisin du dessous qui risquerait de ne pas apprécier.

En Écosse, une fermière attire les touristes avec ses moutons écossais

0
Des moutons au lainage écossais
crédit Katielee Arrowsmith SWNS

Les Écossais ont un sacré sens de l’humour. Et tous ceux qui ont déjà rendu visite à Maxine Scott, une agricultrice écossaise de 62 ans, ne diront pas le contraire. En fait, Maxine ne sait que trop bien que les touristes peuvent parfois être quelque peu crédules. En fait, elle l’a prouvé à maintes reprises au cours des dix dernières années en les convainquant que ses deux moutons, Daisy et April, ont naturellement de la laine à motifs écossais, et elle s’en réjouit chaque fois.

Maxine Scott, 62 ans, séduit les touristes depuis plus de 10 ans

Elle assure que ses deux moutons, Daisy et April, boivent de l’Irn-Bru, un soda écossais de couleur orange vif. Et qu’ainsi leur pelage prend la nuance du tartan (tissu écossais à carreaux). Ses moutons ont suscité l’intérêt de nombreux touristes qui se déplacent alors au parc animalier Auchingarrich Wildlife Centre situé à Comrie, dans le Perthshire. Mais ça ne s’arrête pas là.

Des moutons au lainage écossais
crédit Katielee Arrowsmith SWNS

La décoration du salon

0
La décoration du salon

Créer la nouvelle déco et améliorer le salon. Cet espace de votre maison doit vous ressembler. Votre salon doit être polyvalent pour à la fois accueillir des invités et répondre à vos besoins.
Vous aimez peut-être écouter de la musique dans cette pièce, regarder la télévision, fêter les anniversaires, organiser des fêtes, discuter, apporter vos convives dans le salon pour un moment de détente et profiter de leur compagnie.

La décoration du salon

Décoration et aménagement de votre salon

Réuni en une seule grande pièce le salon et la salle à manger des appartements permet une façon de vivre, plus décontractée, permet à la famille d’être réunie alors que les activités de chacun peuvent être différentes.
L’essentiel est de déterminer les besoins familiaux et de créer des espaces correspondant à ces exigences : en général une zone loisirs, un coin repas et un bureau. Il se peut que le plan de votre salle de séjour vous impose pratiquement l’emplacement de votre espace loisirs et de celui destiné aux repas : vous n’aurez plus qu’à vous occuper de décoration. Si votre pièce est un très grand rectangle, assez banal, vous pourrez créer vous-même des zones avec une bibliothèque en épi, ou des étagères.
Et si vous avez un appartement ancien, avec de petites pièces, réunissez-en deux ou trois pour réaliser un grand volume.
Avant d’abattre une cloison, assurez-vous qu’il s’agit bien d’une cloison et non d’un mur porteur et demandez une autorisation écrite à votre propriétaire si vous êtes locataire.

Le coin repas

Il n’est pas nécessaire qu’il soit très important.
Ce coin repas pourra être partie intégrante du séjour, ou être délimité par une bibliothèque, par un rideau de grandes plantes ou encore par une cloison de type claustra.
Si la hauteur sous plafond (3,20 m au moins) est importante vous pouvez construire des niveaux différents et installer le coin repas sur une estrade. Deux ou trois marches vous permettront d’y accéder.
N’hésitez pas à mélanger les styles, vous obtiendrez un effet souvent heureux et original : table ancienne et chaises contemporaines par exemple; et si vous optez pour des chaises tapissiers, évitez les tissus trop délicats. Laissez autour de la table un passage suffisant : 70 cm au minimum.
Prévoyez une desserte à côté de la table.
Elle pourra être fixe et servir de séparation entre le coin repas et le coin loisirs. A moins que vous ne préfériez la table roulante, très commode pour desservir : il en existe de nombreux modèles que l’on peut assortir à tous les mobiliers.
Mais si vous manquez de place, utilisez une table roulante pliante : l’encombrement est alors réduit au minimum.

Le coin loisirs

C’est l’espace lecture, télévision, conversation, jeux de société.
Il doit être particulièrement confortable et chaleureux. Si vous avez la chance de posséder une cheminée, l’aménagement «salon peut être fait autour de celle-ci. Une cheminée centrale délimitera l’espace repas d’un côté et l’espace loisirs de l’autre.
C’est votre façon de vivre qui déterminera le choix et le style de vos meubles.

Toutefois, le mobilier de base se composera :

  • d’un ou de deux canapés ou d’une chauffeuse et d’un canapé. Les gros coussins à même le sol seront les bienvenus, ainsi que les petits coussins qui ajouteront beaucoup de confort au canapé.
  • d’une grande table basse : des designers en ont créé de fort belles et originales : certaines ont une partie pivotante qui découvre un bar intégré. D’autres sont découpées au centre, ce qui permet d’y mettre des plantes vertes. Une série de petites tables gigognes est fort utile ,
  • d’un meuble bibliothèque, ou d’une bibliothèque avec des étagères que vous composerez suivant vos besoins. Ce type de bibliothèque peut s’étendre sur tout un mur du séjour. Quel que soit le matériau choisi, les étagères doivent être soutenues tous les 80 cm : l’espacement des montants de soutien pourra être inférieur mais jamais supérieur.

Comptez une profondeur minimum de 25 cm pour les étagères. Les tablettes seront en verre (minimum 8 mm d’épaisseur), en bois naturel, stratifié, laqué ou gainé de tissu (minimum 2 cm d’épaisseur).

A propos des radiateurs :

Ne cherchez pas à les dissimuler, vous perdriez 10 à 30 % d’énergie. Ne posez pas de tablettes dessus, vous gaspilleriez 5 à 7 % d’énergie. II existe aujourd’hui des radiateurs dont l’esthétique s’intègre au décor de la pièce.
Pour votre coin-détente, n’hésitez pas à recourir aux coloris chauds et aux matériaux naturels (bois, peausseries) Des plantes vertes apportent toujours une note de fraicheur.

Comment choisir le tapis idéal

0

Un beau tapis peut suffire à animer une atmosphère

Le saviez-vous?

Un tapis d’Orient de qualité courante comporte entre 100 000 et 150 000 nœuds au mètre carré. Un tapis de soie de très belle qualité peut présenter jusqu’à 1 000000 de nœuds au mètre carré.
Ce sont les nomades des pays d’Orient qui ont inventé une technique qui a traversé les siècles sans subir de réelles modifications dans son principe même: il s agit de nouer des fils de couleurs sur une chaîne tendue verticalement de façon à créer un dessin. Les tapis habillent les sols et participent pour une grande part à la décoration et au confort des habitations. Un seul beau tapis peut suffire à animer une atmosphère neutre.
Choisissez les en fonction de votre budget. du mobilier à mettre en valeur, ou de la surface de la pièce.
Un tapis de prix ne s’achète pas à la légère. Si vous souhaitez acquérir un tapis d’Orient par exemple, vous pourrez l’essayer chez vous, en donnant des garanties au commerçant. C’est en le voyant pendant quelques jours dans votre pièce que vous saurez s’il s’harmonise avec l’ensemble de votre décor, si sa couleur dominante n’est pas trop forte par rapport à celle de votre canapé ou de vos murs. etc.

Les tapis d’orient

Ce sont ceux qui proviennent de Turquie. Iran, U. R.S.S., Afghanistan, Pakistan. Inde, ou qui y sont rattachés en raison de leur principe de fabrication (Chine et Europe centrale). Bien qu’il existe quelques tapis tissés, comme les « Kilims » et les « Soumaks ». l’essentiel de la production est constitué de tapis noués. Ils sont très différents d’une région à l’autre par les couleurs et les dessins.
Les tapis de Téhéran, d’Ispahan et de Kerman ont un riche décor végétal ou animalier, ils représentent même parfois des personnages. Par contre, ceux de Tabriz, de Hamadan et du Caucase ont des motifs très stylisés, voire géométriques.
Ceux de Turquie sont des tapis de prière. Vous pourrez reconnaître l’origine des différents tapis en observant leurs teintes et leurs motifs.
Sont considérés comme anciens les tapis antérieurs à 1870.
Ceux qui sont exécutés actuellement, en reprenant les mêmes motifs., sont des copies; leur prix., relativement élevé, puisque chaque tapis est entièrement fait à la main, est fonction de leur lieu de fabrication, de la qualité des matières (laine, soie), de la finesse des nœuds.
Si vous décidez d’acheter un tapis d’Orient neuf, observez ces quelques points

  • le velours, les lisières, les extrémités (chefs) du tapis ainsi que les franges doivent être en bon état.
  • le tapis ne doit pas présenter d’ondulations.
  • faites attention aux décolorations qui peuvent provenir de taches diverses. En revanche, le changement de couleur (velours plus clair que la base du nœud) n’est pas un défaut mais une particularité du tapis d’Orient due au lavage et à l’exposition du tapis au soleil.
  • le nœud doit être fin.
  • préférez un tapis noué au nœud turc, il est plus solide : pour le reconnaître. pliez le tapis dans le sens de la longueur : la surface veloutée s’ouvre tous les deux fils ce chaîne puisque le brin de laine est enroulé autour de deux fils à la fois.

Le nœud persan, lui, est enroulé autour d’un seul fil de chaîne,

  • Ne secouez pas vos tapis, ne les battez pas avec un bâton, mais tapotez-les plutôt avec une batte en osier,
  • tous les cinq ans, faites-les nettoyer par un spécialiste.
  • n’ayez pas peur de marcher dessus, ils sont prévus pour cet usage, et cela évitera aux indésirables mites d’y élire domicile.
  • ne pliez jamais un tapis., roulez-le.

Les tapis de prière, originaires de Turquie, sont décorés d’un mihrab (niche située au fond de la mosquée indiquant la direction de La Mecque).
Ils ont donc un sens et ne peuvent pas être placés partout.

Les conseils et trucs

Si votre tapis est posé sur un parquet ciré ou un sol glissant, collez sur l’envers des côtés les moins larges une étroite bande de caoutchouc.
Si vous habitez la campagne, profitez de l’hiver pour raviver les couleurs d’un tapis : mettez le velours de celui-ci sur la neige propre, et tapez doucement avec une batte en osier.

Les tapis brodés

Un canevas tient lieu généralement de support : les motifs y sont brodés au point de croix. Ce sont les tapis sardes, portugais, ou… les vôtres, si vous avez de la patience.
D’autres pays brodent au point de chaînette serré sur un tissu de toile ou de feutre. Ces tapis légers, fragiles et décoratifs gagnent parfois à être mis sur un mur. Ils viennent d’Irak, du Portugal et aussi… des métiers à broder de celles dont les doigts fourmillent d’idées.
L’inde produit des tapis rustiques, peu coûteux, qui conviennent très bien aux chambres d’enfants. Les motifs polychromes et stylisés sont brodés sur un fond de feutre clair rarement coloré.

Les tapis mécaniques

Réalisés sur des métiers Jacquard, ils reproduisent aussi bien des dessins orientaux que des cartons de tapis français du XVIIIe siècle. Ils peuvent être aussi d inspiration contemporaine.
Leur prix est considérablement réduit par rapport à celui des tapis artisanaux. Leur qualité dépend du choix des laines, de la richesse du dessin, du nombre de coloris et du pays producteur.

Les tapis de laine

Venus de Finlande, Suède, Scandinavie, mais aussi de Grèce, ils ont su conquérir nos intérieurs contemporains. Fouler au pied ces mèches longues et douces est un vrai plaisir.
Celles-ci sont nouées sur un canevas au moyen d’une aiguille recourbée et, pour donner du relief, les brins peuvent être de différentes grosseurs.
Bien des fantaisies sont possibles avec ce genre de tapis où chacun peut exercer ses talents d’artiste en faisant contraster le relief et le plat.

Les tapis tissés

Ils reprennent la technique ancienne des kilims. En s’inspirant de leur folklore et de leurs traditions, beaucoup de pays produisent ce genre de tapis plats.
Certains ont des dessins très dépouillés et des tons fondus qui s’harmonisent parfaitement avec les intérieurs contemporains. Citons les tapis indiens, espagnols, ceux d’Aubusson et certains tapis polonais. Les tapis africains ont un décor géométrique même lorsqu’il est floral, mais leurs tons sont un peu vifs.

Les tapis de fibres végétales

En coco, paille, jonc ou sisal, ils conviennent essentiellement aux intérieurs rustiques. Ils sont là plus pour protéger le sol que pour décorer. Ils sont peu solides.

La lirette

Venue des pays nordiques, cette technique consiste à remplacer les fils de trame par des bandes de tissu plus ou moins larges.
Ces tapis conviennent à un style de vie et à un intérieur décontractés. Ils sont très originaux et peuvent se laver.

Voici une autre méthode pour faire soi même un tapis en utilisant des bandes de tissu. Confectionnez une tresse en utilisant trois ou six bandes suivant l’épaisseur que vous souhaitez donner à votre tapis et enroulez la tresse sur elle-même, à la manière de certains paillassons, en maintenant l’ensemble par quelques points. L’assemblage de tresses de différentes couleurs donne des résultats originaux.
Le vôtre vous attend sûrement quelque part, à vous de trouver le tapis qui vous correspond.

Créer l’ambiance avec la lumière

0
Créer l'ambiance avec la lumière

La lumière dans la maison doit répondre évidemment au besoin fondamental de bien voir, sans fatigue visuelle, quelle que soit l’activité. Elle doit également mettre en valeur meubles, objets et couleurs.

L’éclairage de la maison

La lumière dans la maison doit répondre évidemment au besoin fondamental de bien voir, sans fatigue visuelle, quelle que soit l’activité. Elle doit également mettre en valeur meubles, objets et couleurs.
La lumière naturelle est celle du soleil. Elle varie suivant l’heure le temps, les saisons. On ne peut la transformer qu’au moyen de rideaux, persiennes, volets, stores ou miroirs si elle est suffisante. aussi en parlerons-nous peu. Les contrastes sont nécessaires pour permettre une bonne perception des formes, mais il faut éviter qu’ils soient trop violents.
L’idéal est d’avoir un éclairage mixte : un bon éclairage général et des éclairages localisés. Spots, réflecteurs, diffuseurs, appliques, lampadaires, lustres, seront choisis en fonction du style de votre appartement, de votre budget, et de vos gouts.
Une installation électrique ne s’improvise pas. Lorsque vous connaitrez vos différents besoins, faites appel à un professionnel.
II est intéressant de savoir que les fabricants (Mazda. Philips, Claude, etc.) établissent gratuitement des devis pour tout projet d éclairage destiné aux particuliers.
Il suffit d’en faire la demande.
N’hésitez pas à placer plusieurs prises dans une même pièce, par exemple cinq prises pour le séjour trois pour la chambre à coucher), cela évitera de surcharger les prises. Les interrupteurs doivent être à portée de main en entrant dans la pièce. Les ampoules seront lavées régulièrement avec une eau savonneuse – lorsqu’elles sont froides – puis essuyées.
Innovation particulièrement utile dans les endroits comportant des risques (escaliers par exemple, dont le bord des marches demande à être bien éclairé) .
l’interrupteur photosensible, qui actionne automatiquement l’éclairage.
Celui-ci devrait venir latéralement afin que l’ombre du sujet n’obscurcisse jamais les marches.

La Lumière a incandescence

C’est la lumière jaune et douce de nos ampoules, émise par un filament porté à très haute température lorsque le courant électrique le traverse. L’ampoule qui le renferme contient un gaz inerte. Les ampoules sont claires, dépolies, à calotte argentée, opalisées, de formes torsadées, sphériques. tubulaires, etc. Les lampes à incandescence coutent peu cher à l’achat mais ont une durée de vie très inférieure (mille heures environ) à celles des lampes à fluorescence, et elles consomment trois à quatre fois plus d’électricité.

La lampe à halogènes est un perfectionnement de la lampe à incandescence.
L’halogène (iode, brome, ou un composant organique de ces éléments) ajouté aux gaz inertes que renferme l’ampoule provoque un cycle régénérateur à l’intérieur de celle-ci :le tungstène qui s évapore du filament revient s’y déposer.
Avant de pénétrer dans la maison, ces lampes étaient (et sont toujours) utilisées pour des usages divers : projecteurs d’automobiles. balisages d’aéroports, photocopie, studio, etc.

Outre les ampoules traditionnelles, il existe aujourd’hui des formes fantaisies (ampoules opaques ou colorées qui présentent L’intérêt d’être utilisées sans abat-jour imitation bougie forme fleur spots etc.

Les lampes halogènes à basse tension offrent un plus grand confort dans la maison : à puissance égale, l’intensité lumineuse de la lampe à halogènes est supérieure à celle de la lampe à incandescence. Ceci permet une économie d’énergie. Par ailleurs, leur durée de vie est d’environ deux mille heures.
La commercialisation de ces lampes pour l’habitat est relativement récente. ce qui explique leur prix d’achat élevé.
Elles ne s’adaptent que sur certains lampadaires ou appliques «design», eux-mêmes fort chers. Mais on peut espérer qu’une plus grande diffusion réduira les prix de ces articles. A noter toutefois que certains fabricants créateurs peuvent monter sur votre pied de lampe un système pouvant recevoir ces ampoules.
L’adaptation de variateurs sur les lampes à halogènes (comme sur des lampes traditionnelles à incandescence) permet de doser la lumière comme on dose le volume de la radio.
Ce type d’éclairage est idéal pour mettre en valeur des objets d’art, des tableaux.

Les lampes économiques

Les premières ampoules économiques étaient grandes et de forme désagréable. La nouvelle génération est plus petite, existe sous différente forme et la couleur de la lumière émise est plus agréable.
Les lampes économiques sont plus chères à l’achat que les lampes à incandescence, mais leur faible consommation et leur longue durée de vie font que vous récupérez cette différence de prix.
Les lampes économiques à bas prix ont parfois une durée de vie réduite à 3 000 heures, tandis que les plus chères atteignent jusqu’à 15 000 heures.
De nos jours, toutes les lampes sont obligatoirement marquées d’un label énergétique, c.-à-d. un indice de consommation. La plupart des lampes économiques sont marquées d’un label A ou B, les lampes halogènes d’un C ou D, les lampes à incandescence d’un E, F ou G.

Lumière couleur et matériaux

La lumière est réfléchie différemment suivant les matériaux et les couleurs que vous utiliserez pour aménager votre intérieur. Il est important de connaitre la valeur de ces facteur de réflexion.

Un bon éclairage pour chaque pièce

L’entrée

C’est elle qui donne le ton de votre maison : la lumière ne doit pas y être agressive. Pour une entrée moyenne, comptez un éclairage de 100 W environ donné par deux appliques murales, par des spots orientables, ou encore par des lampes décoratives.

La cuisine

On y passe beaucoup de temps, et un bon éclairage y est nécessaire. Prévoyez à la fois un éclairage général de 100 W et des éclairages ponctuels au-dessus de la cuisinière, de I évier et du plan de travail. Vous pourrez adopter des tubes fluorescents à condition qu’ils soient invisibles à l’oeil : on peut facilement les dissimuler derrière une légère retombée des placards muraux.

Le coin repas

La source lumineuse est située au-dessus de la table (et non au centre de la pièce), de façon à éviter les ombres gênantes : l’ampoule, qui ne doit pas être visible, peut être placée dans un réflecteur ou dans des diffuseurs. Il existe des modèles réglables en hauteur grâce à des contrepoids.

Le séjour

C’est un lieu de détente, où les activités de loisirs sont diverses. De ce fait, les sources lumineuses seront variées. L’éclairage général indirect d’un séjour de dimensions moyennes doit être de 150 à 200 W, il sera éventuellement complété par des points lumineux directs mettant en valeur les tableaux, les sculptures, les objets, etc. Apprenez à placer des éclairages localisés :

  • pour la lecture, le faisceau lumineux doit être légèrement derrière le lecteur.
  • pour la couture, le tricot, la lampe doit se trouver à 1,50 m de l’ouvrage, et sur le côté,
  • ne regardez pas la télévision dans le noir complet, placez une source lumineuse derrière le poste de télévision ou derrière les téléspectateurs.

La chambre à coucher

Ici, tout invite au repos, au sommeil. L’éclairage ambiant doit être doux et complété par des lampes de chevet de part et d’autre du lit. Les spots orientables sont pratiques, car ils permettent à celui qui lit de ne pas gêner l’autre.

La chambre d’enfant

Pour que l’enfant joue à son aise, sa chambre, à l’inverse de celle des adultes. devra avoir un bon éclairage général (100 à 150 W). complété là aussi par des lampes de chevet (orientables de préférence) et de travail. N oubliez pas que la lumière doit se trouver à l’opposé de la main qui écrit. de façon qu’il n’y ait pas d’ombre projetée sur le papier.

La salle de bains

L’éclairage, qu’il soit direct, indirect ou mixte, ne doit pas éblouir. Pour le miroir du lavabo. de la coiffeuse ou de la table de maquillage, choisissez de préférence un système latéral et symétrique, inspirez-vous des glaces de maquillage des loges d’artistes.
Là, plus qu’ailleurs, à cause de l’eau, il faut penser à la sécurité.

L’association des couleurs

0
Comment associer la couleur

Le choix d’un schéma de couleurs

Le choix d’un schéma de couleurs pour décorer ou rénover l’intérieur de votre maison. La couleur détermine les humeurs des visiteurs et agit sur le moral de votre famille.
Au moment de choisir un schéma de couleurs pour l’une de vos pièces n’oubliez pas de consulter notre petit guide sur les associations de couleurs.

Le rouge

Stimulante, excitante, bon pour les chambres avec une exposition au nord .

Le bleu

La couleur bleu

Reposante et très populaire la couleur bleue pour les chambres à coucher Bon pour les chambres avec une exposition au sud. à souligner par des couleurs or ou terre cuite.

Le vert

Très doux, une réflexion sur la nature, complète la plupart des couleurs Bon pour les chambres avec une exposition au sud Faire des associations avec des verts plus ou moins claire et marron Le verts mélangés avec des couleurs naturelles pour créer une salle de repos par exemple.

Le jaune

Lumineux et enjoué, l’une des couleurs les plus populaires dans les cuisines. Le Jaune vif se marie bien avec le blues teintes vont très bien avec le rouge famille. Accent couleurs rouges et juste une touche de noir. Bon pour le nord de l’exposition. Gardez-la lumière et ne plus le faire! Crémeux jaunes, de l’or chaud faire paraître une pièce plus grande et plus lumineux, donnant un aspect confortable à la chambre.

Le blanc

Fera toujours apparaitre une salle plus vaste. Pensez à utiliser la teinte des couleurs douces sur les murs et les moulures qui rendront la salle plus attrayante et invitante.
Le blanc brillant est une bonne couleur pour faire des couloirs sombres .

Votre zone de l’éclairage va changer l’apparence de la couleur de votre choix. Lumière du jour, fluorescent, l’éclairage à incandescence vous donnera différentes nuances de couleurs. Assurez-vous de vérifier vos couleurs sous l’éclairage que vous avez dans votre pièce à rénover.

L’utilisation de la couleur dans la décoration d’une maison et la disposition du mobilier sont une façon d’exprimer son individualité. N’hésitez pas à expérimenter les couleurs, il faut des règles bien sur, mais elles doivent être considérées uniquement comme des lignes directrices générales.

Lire la suite sur l’utilisation de la couleur

La touche personnelle

0
La touche personelle dans la décoration
Le violet et le jaune doré sont des couleurs qui se marient très bien ensemble

Une décoration dans les règles de l’art est sans doute parfaite, mais il lui manque la touche personnelle.
Cette note originale est ce qui donne son âme au décor.

La touche personnelle, qui fait souvent tout l’intérêt de la décoration d’un intérieur, est quelque chose d’indéfinissable, qui se manifeste de façons très diverses. Au-delà du choix des meubles, des revêtements et des couleurs, qui respectent un style et des règles établies, un décor doit son visage original à des notations individuelles, à des choix particuliers, qui se dessinent en général peu à peu, au fil des ans.

Cette touche personnelle, cette manière d’apprivoiser le décor, s’affirme souvent par les accessoires, par la décoration murale, par les plantes et les bouquets, mais aussi par les couleurs ou les textures et l’organisation de l’espace.

Tissus et couleurs

Il existe mille et une manières d’apporter une touche personnelle à la décoration de votre intérieur. Il peut s’agir d’un mural peint sur un mur de la salle de bains, de personnages de contes et légendes imprimés au pochoir dans la chambre d’enfant ou, dans la cuisine, d’accessoires et de peintures évoquant le potager et le jardinage.
Les tissus d’ameublement contribuent d’une façon peu onéreuse à donner une note différente à un intérieur. Renouvelez assez souvent les housses des canapés et des fauteuils (ou prévoyez un jeu de housses pour l’été et un autre pour l’hiver).
De même, refaites assez souvent les peintures des murs en faisant appel aux différentes techniques de peinture décorative (chiffon, éponge…). Cela demande assez peu de temps et évite la lassitude qui fait disparaître peu à peu, aux yeux des habitants d’un appartement ou d’une maison, la beauté et l’originalité d’une décoration.

Petites touches

Vous apportez également votre « patte » en accrochant au mur les tableaux et les images qui vous séduisent ou en plaçant, dans toutes les pièces, de nombreuses plantes vertes que vous soignez avec amour.Quelques petits détails suffisent à exprimer toute une personnalité. Par exemple, des objets rapportés d’un voyage au Mexique ou en Inde donne une coloration différente au décor – qu’il soit contemporain ou classique.

De même, une collection, présente un peu partout dans la maison, lui donne une unité très spécifique.

Pour les objets, les tableaux ou les photographies que vous aimez, la présentation revêt une grande importance : les cadres, les vitrines, les étagères seront donc choisies avec soin.

Utilisation de la couleur dans la décoration

0
utilisation de la couleur en décoration

L’utilisation de la couleur dans la décoration d’une maison et la disposition du mobilier sont une façon d’exprimer son individualité. N’hésitez pas à expérimenter les couleurs, il faut des règles bien sur, mais elles doivent être considérées uniquement comme des lignes directrices générales.
La lumière naturelle, ou lumière blanche, est composée de toutes les couleurs du spectre. Le spectre, ou disque des couleurs, se compose de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Celles-ci sont : le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo et le violet.

utilisation de la couleur en décoration

Les couleurs primaires

Le rouge, le jaune et le bleu sont connus sous le nom de couleurs primaires. Les couleurs vives qui vibrent, en particulier le rouge, ne peuvent pas s’obtenir par le mélange d’autres couleurs. Si l’on mélange des parts égales de rouge, de jaune et de bleu, on obtient une teinte neutre : le gris.
Il s’ensuit que des parts égales de jaune et de bleu donneront du vert et deux parts égales de vert et de bleu donneront du bleu vert.
En partant des couleurs primaires, mélangées en proportions variées, on peut en obtenir plus de 2 000 différentes.

L’équilibre des couleurs

Une maison bien décorée nécessite un équilibre entre couleurs primaires, couleurs sombres et couleurs claires. Les couleurs sombres s’obtiennent en ajoutant du noir ; les couleurs claires en ajoutant du blanc à la couleur de base.
Le blanc, le noir et le gris ne sont pas considérés comme des couleurs. Le blanc réfléchit la lumière, le noir l’absorbe et le gris s’utilise pour atténuer ou produire un effet de recul. Le blanc, très utilisé en décoration moderne, réfléchit lumière et couleurs ; par là, il crée un contraste dans une impression d’espace.

Dans toute cette abondance de couleurs, il est bien difficile de choisir une combinaison harmonieuse. Le disque des couleurs est le moyen usuel de différencier les couleurs du spectre. Le jaune est toujours placé en haut du disque et le gris au milieu pour donner un point de repère lors d’un choix de coloris. La gamme des couleurs part du jaune, dans le sens du mouvement des aiguilles d’une montre, passe par les couleurs « froides » pour arriver aux couleurs « chaudes ».

L’harmonie des teintes

La couleur peut être utilisée pour créer l’harmonie ou la confusion. Il vaut mieux en utiliser trop peu, plutôt que d’essayer d’en associer beaucoup.
Il y a quelques lignes directrices pour faire un choix de coloris. Une méthode consiste à choisir une couleur et à l’utiliser seule, avec des tons et des nuances différents. Ce projet peut être difficile à réussir, car le résultat peut être terne.

Deux couleurs proches, comme le bleu et le bleu-vert, peuvent aller ensemble, si l’une des deux est utilisée en plus grande proportion que l’autre. Des couleurs opposées, orange et bleu par exemple, utilisées en proportions inégales, donneront une combinaison intéressante du point de vue visuel, en proportions égales elles se heurteront.
Une autre méthode consiste à prendre trois couleurs différentes placées à intervalles réguliers sur le disque des couleurs, par exemple l’orange, le violet et le vert, ou toute autre des quatre permutations possibles.

D’autres combinaisons peuvent s’obtenir en divisant la roue des couleurs en couleurs froides et couleurs chaudes. Si on choisit le jaune-orangé et le rouge-orangé, on laisse l’orangé entre les deux, et on les associe aux couleurs opposées du côté « couleurs froides » du disque. Ici, les couleurs opposées sont le bleu-violet et le bleu-vert, en laissant le bleu.

L’expérimentation des couleurs

Exemple d'expérimentation
Exemple d’expérimentation des couleurs de décoration

Il faut expérimenter les couleurs, essayer, autant que possible, de voir comment les couleurs vont se mélanger et se marier. On se procure des cartes de couleurs des peintures, des échantillons de papiers peints et de tissus, pour se donner une idée de l’effet final du mariage des couleurs.
Regardez-les en lumière artificielle et naturelle, et retenez que certaines couleurs, à proximité d’autres, prennent des teintes différentes : les couleurs s’influencent mutuellement.

Le but doit être une alliance modulée ou un contraste complémentaire, mais jamais une discordance. Cette dernière crée une impression d’agitation et de désordre, difficile à supporter tous les jours.

Utilisation de la couleur

Le rouge est une couleur vibrante qu’il faut utiliser avec parcimonie. Il convient à des endroits comme les entrées, pour donner une impression lumineuse, chaude et accueillante, les chambres d’enfants, et dans les pièces de séjour pour rehausser certains coins.
L’orangé est une autre couleur vibrante, qui crée une sensation de chaleur, mais il peut être trop puissant sur de grandes surfaces, en particulier dans une petite pièce.

Le jaune se marie bien avec le rouge, mais nécessite le contraste d’une couleur froide. Le jaune citron contraste bien avec les verts et les bleus. Le bleu est une couleur froide et peut créer une atmosphère distante et glacée. Le bleu et le rouge ont tendance à se heurter, mais ils peuvent produire de l’effet si on les marie avec art.

Le violet est une couleur riche, mais accablante sur de grandes surfaces. Utilisé avec parcimonie, il peut contribuer valablement à une décoration. Ses nuances claires et foncées permettent des combinaisons très attrayantes. Le noir et le blanc, bien que n’étant pas des couleurs, fournissent les contrastes.

Le contraste

Le noir contraste bien avec le blanc, le jaune et les teintes pâles. Le blanc est une « couleur » très importante. Très varié, il peut être la couleur principale d’un ensemble comprenant des touches de lumière dans d’autres coloris. Tour à tour, il devient contraste dans un ensemble de couleurs.

Les chambres toutes blanches sont très à la mode, murs, plafond, placards, tapis, dessus de lits, stores… blancs. La lumière est fournie par les couleurs, par exemple, des abat-jour, coussins, éventuellement des dessus de chaises, une descente de lit ou des livres sur une étagère.
Un autre exemple : le blanc utilisé comme couleur de plafond et pour la menuiserie, portes et cadres de fenêtres, fait bien contraster les tapis, les meubles, le tissu d’ameublement et les bibelots de différentes couleurs aux nuances sombres ou claires.
Pour un ensemble reposant, pensez à des couleurs telles que le beige, le doré, les verts doux, les bruns et le crème. Plus stimulantes, mais par là même moins faciles à vivre, sont l’orangé, le bleu, le violet, le rouge, le jaune et le rose, en opposition avec le blanc ou le noir.

Trompe-l’œil

On peut camoufler des lignes inesthétiques ou gênantes par l’utilisation habile de la couleur. Mélanger du gris à une autre couleur la fera reculer. De cette façon, angles et formes inesthétiques, qui ont tendance à trop se voir, disparaîtront.
Un grand nombre de portes casse une surface murale, on les rend moins voyantes en les peignant du même ton que le mur les entourant. Dans le cas de papier peint, on les peindra d’une des couleurs mineures du papier. Ainsi la porte se dissimulera dans le fond. Les radiateurs et les tuyaux peuvent disparaître de la même façon.
Dans une pièce, les angles droits, tels les avancées de cheminées, sont moins attrayants que les lignes courbes.

Pour diminuer leur impact, il faut les peindre en tons fuyants et utiliser des couleurs vives ou des tons pastels juste à côté, pour attirer le regard. Le travail s’inverse pour faire ressortir une ligne particulière.
La couleur peut servir de trompe-l’œil et aider à redresser l’équilibre de pièces mal proportionnées. Ceci nécessite d’autres mesures, mais on peut déjà faire beaucoup avec la couleur seule.

Proportions de l’espace

Quand une pièce est étroite, il faut prolonger le plafond sur le haut des murs et concentrer la couleur sur la partie inférieure ; ceci fera baisser le regard au niveau de la couleur et donnera une impression de largeur.

Peignez les murs longs de couleur froide, fuyante; et les petits de couleur chaude. Les couleurs froides, comme le bleu et le vert, font paraître les murs plus éloignés l’un de l’autre, la pièce semblera plus large et plus profonde.
Le revêtement de sol peut aussi augmenter cette illusion. Moquette, linoléum, carreaux ou parquet, doivent être posés dans le sens de la longueur. Autre solution pour obtenir le même effet : un tapis avec un motif en diagonale ou des carrés de moquette arrangés de cette façon.
Une autre astuce consiste à peindre le plafond dans la même nuance que le plancher, et laisser les murs en blanc.
Ces derniers attireront tout de suite le regard, en donnant une impression de largeur.

Pour créer une illusion de hauteur, en attirant le regard vers le haut, on utilise du papier peint à rayures verticales, et un revêtement de sol uni, dans le même ton, ou dans une couleur s’alliant à celle du papier peint.
La moquette donne une illusion d’espace, qui peut être renforcée en peignant les plinthes d’une couleur assortie. Dans une petite maison, on peut utiliser la même couleur de moquette pour tout un étage. Si cela n’est pas possible, les couleurs de moquette et de revêtements de sol doivent s’enchaîner.

Tapis et couleurs

Faut-il choisir un tapis à motif ou uni ?
Du point de vue de la combinaison des couleurs, les tapis unis semblent plus faciles à placer. Article de prix qui doit durer des années, un tapis se change moins facilement que les rideaux et le reste de l’ameublement.
Cependant les tapis unis, surtout s’ils sont clairs, laissent apparaître les taches et marquent plus facilement que les tapis à motifs.

Si l’on hésite sur la couleur d’un tapis, il faut la choisir pour qu’elle puisse se marier avec plusieurs arrangements. Des couleurs telles que le brun, le gris, le vert mousse et le beige, pourraient convenir. La couleur du tapis doit être d’une nuance plus foncée que les murs, s’ils sont de la même couleur ou, pour donner de la stabilité, d’une nuance plus foncée que la couleur principale de l’ameublement, ceci permettra d’unifier l’ensemble.
Une pièce semblera plus grande avec une moquette unie de ton fuyant et de texture neutre, ou un tapis au motif et à la couleur discrets.
Les tapis à motifs de couleur vive rendront une pièce plus petite, mais attention au conflit entre le tapis, le reste de l’arrangement et le mobilier, qui peuvent donner une impression de désordre.

La texture peut être introduite grâce aux tapis, et un tapis à trame apparente, ou une carpette poilue, peuvent devenir le point central d’une pièce. Là encore, attention à la confrontation de trop de textures dans le revêtement de sol, les tapisseries et les tissus d’ameublement.
Bien utilisée, la texture peut être un atout. Du papier peint à texture, comme le chanvre ou les papiers japonais, fournit un agréable fond sur lequel disposer des tableaux ou des éléments décoratifs.

Couleur et texture

La couleur est influencée par la texture. Sur une surface plane, certaines couleurs sembleront ternes, alors que les mêmes couleurs sur une surface à grains sembleront intéressantes et vivantes.
Les surfaces lisses réfléchissent la lumière, alors qu’une surface rugueuse absorbe la lumière et donne un ton plus sombre. Une surface sombre et mate absorbe la lumière, mais une surface claire et mate la réfléchit, et par conséquent convient bien aux pièces qui manquent de lumière naturelle.

Un tissu à motifs est attrayant sur un fond blanc ou froid. Un motif appuyé a tendance à dominer et doit être utilisé avec parcimonie. Les motifs plus vagues ont tendance à se mêler au fond et sont plus faciles à vivre.
Le motif, également, combiné avec le choix de la couleur, peut servir à cacher des lignes gênantes. Des portes mal placées peuvent être tapissées comme le mur, un papier peint et un tissu assorti aident à rectifier une fenêtre laide ou mal proportionnée.
Un tissu à motifs aide à coordonner les différentes parties d’une pièce, par exemple en assortissant rideaux, dessus de lit, garnitures des meubles et coussins.
Le mobilier peut aider à corriger les proportions d’une pièce. Évitez les pièces encombrées, ce n’est ni confortable à vivre, ni agréable à regarder.

Une pièce longue et basse peut être tout à fait déprimante. Divisez la surface totale en utilisant la couleur des sortes de séparation ou des meubles hauts. Ces éléments doivent atteindre le plafond pour donner une illusion de haut. De longs rideaux renforceront cette sensation.
De grands meubles tendent à donner une impression de hauteur alors qu’un mobilier disposé à un niveau plus bas descend le centre de gravité d’une pièce haute de plafond.

Le besoin d’espace

Beaucoup de personnes veulent créer une impression d’espace chez elles. On peut faire beaucoup avec la couleur, les motifs et les matériaux, mais les proportions réelles, le mobilier et les tissus d’ameublement, jouent un rôle important dans l’effet d’ensemble.
Dans d’autres endroits, on peut utiliser des modules qui laissent le sol libre. Des étagères faites de matériau léger n’alourdiront pas la surface du mur. Par exemple, des étagères de verre montées sur de fins supports s’intègrent au fond. On mettra des radiateurs bas ou extra-plats.

Souvent deux petites pièces peuvent être utilement arrangées en une seule pièce de séjour, reliées par le revêtement de sol et la couleur des éléments décoratifs.
Des murs sombres ne diminuent pas forcément l’apparence des pièces s’ils sont associés à beaucoup de blanc au plafond, au sol et dans l’ameublement.

Les glaces

Des miroirs peuvent agrandir et donner une sensation d’espace.

Un miroir au fond d’une alcôve reculée réfléchit la lumière et donne une impression d’espace.
L’utilisation de miroirs ou de carreaux e très d’un côté élargira une entrée étroite, de même, une moquette « prolongée » par environ 50 mm de peinture du même ton sur le mur.
Les entrées supportent des couleurs vives, à faut qu’elles soient accueillantes, bien éclat rées et engageantes.

En faisant le tour des pièces

Les maisons sont en général divisées en zone destinées à certaines activités. La pièce où l’on passe la plupart de son temps de loisirs est le séjour. Elle doit être assez reposante pour que l’on puisse s’y relaxer, mais aussi assez stimulante pour recevoir des amis.
Il est important, lors du choix des couleurs de les regarder à la lumière électrique et à la lumière naturelle. En fait, si on reçoit beaucoup, une combinaison de couleurs qui rend mieux à la lumière artificielle sera plus réussie.

La lumière fluorescente affadit les couleurs alors que les ampoules ordinaires au tungstène leur donnent un ton plus chaud.
La plupart des plans de décoration doivent être construits autour d’un mobilier et d’un sol existants. Il y a deux façons de faire. La première est de prendre une couleur dominante et de créer un ensemble en utilisant les nuances dans cette couleur. La seconde est d’utiliser une couleur fixe et un contraste.

Un plancher en naturel ou un mur revêtu de-boiseries peuvent fournir la base d’un ensemble de couleurs neutres et naturelles. Ici le matériau jouerait une part importante, faisant la réussite d’un agencement dépendant des nuances beige, noir, gris et blanc cassé. L’ensemble nécessitera un point central de couleur plus tranchée, peut-être sur les abat-jour ou les coussins.

L’aspect

L’aspect affecte le choix des coloris d’une pièce.
Une pièce exposée au nord sera froide d’aspect avec une lumière froide. L’orangé, le jaune, le rouge, les couleurs chaudes aident ainsi à contrecarrer toute impression de froid.
Par contre, une pièce exposée à l’ouest ou au sud, qui aura une lumière plus chaude, peut être décorée de verts froids, de bleus et de gris.
Marier les couleurs est très subjectif, aussi est-ce réellement la marque d’un individu. Les chambres sont un choix personnel, et vont des coloris féminins, pâles et pastels, à la chambre très masculine.

Les chambres d’enfants les suivent.

Alors qu’une pièce aux tons pastels convient pour un petit bébé, les enfants aiment les couleurs primaires vibrantes, que les adultes trouvent trop stimulantes.
Les adolescents font leurs propres expériences d’agencement, aboutissant souvent à des heurts discordants. Envie de couleur dans votre maison un peu plus d’idée sur l’article décoration en couleur

Comment organiser son placard

0
Rangement optimisé d'un petit placard
Rangement optimisé d'un petit placard

Ce n’est pas parce que vous avez un petit placard, que vous ne pouvez pas l’organiser.
N’importe quel espace peut sembler plus petit si il n’est pas bien organisé, et un placard peut notamment paraître exigu, peu importe ses dimensions avant qu’il ne soit bourré de vêtements, chaussures, sacs à main, foulards et toutes sortes de bric à brac.
Il suffit de lire les étapes suivantes et au moment où vous avez fini de lire vous aurez quelques idées sur la façon d’organiser votre petit placard.

Les 5 étapes pour organiser un petit placard

1 Créer plus d’espace en désencombrant votre petit placard
La première étape pour organiser n’importe quel espace est le désencombrement, et cela est d’autant plus primordial dans un petit placard. Apprenez à dire au revoir aux vêtements que vous n’aimez plus, et comment déblayer votre garde-robe en 30 minutes.

2 Gardez votre petit placard rangé
Peu importe si votre espace de rangement est petit ou grand, les mêmes principes s’appliquent: sélectionner, désencombrer, trier et faire l’inventaire des vêtements, réfléchir aux solutions de rangement (plus de détails dans la prochaine étape), et enfin, prévoir de maintenir l’organisation de vos petits placards.

3 Rangez votre collection de chaussures soit à l’intérieur soit à l’extérieur du placard
Les chaussures et bottes contribuent à la désorganisation d’un petit placard tout autant sinon plus que les vêtements. Une collection de chaussures peut facilement devenir encombrante si elle n’est pas rangée correctement.

4 Maximisez l’espace de stockage dans votre petit placard
Une fois que vous avez désencombrez, vous devez vous assurer que vous utilisez les moindres coins et recoins pour stocker les vêtements, accessoires et chaussures que vous souhaitez garder.

5 Entretenez le rangement de votre petit placard
Pour maintenir l’ordre dans votre petit placard, vous devez garder une boîte ou un carton de « don » dans votre placard afin de pouvoir y mettre au fur et à mesure les vêtements que vous ne souhaitez pas conserver. Un tri hebdomadaire pour désencombrer est nécessaire, et épurez votre garde-robe des vêtements que vous ne portez plus à chaque changement de saison.

A la Une Du Coyote

Le dessein du Capricorne

Le mésomorphe

Pékin – Chine

Articles recents

Agence internet