Oh Snap!

Please turnoff your ad blocking mode for viewing your site content

img
Home / Maison et jardin / Les appareils de cuisson

Les appareils de cuisson

/
/
/
184 Views

Les cuisinières et leur four

Comment choisir une cuisinière
Pour faire de la bonne cuisine, il faut, outre le talent, un appareil de chauffage culinaire qui réponde bien aux besoins de la cuisson la plus subtile et la plus savante. Il faut être maître de son feu pour pouvoir y faire cuire tout ce que l’on veut parfois en même temps. Avant d’acheter un appareil de cuisson, il faut encore se dire qu’il sera amorti dans vingt ans, s’il est de bonne qualité, et qu’il sera démodé avant de s’être détérioré.
Au moment de choisir, examinez d’abord vos possibilités budgétaires, ensuite l’importance de l’appareil, les volumes de rangement disponibles, le combustible à utiliser et enfin décidez-vous entre la formule traditionnelle et la formule moderne.

cuissonQuel emplacement choisir pour la cuisinière ?
– Evitez de la placer en plein soleil, les rayons gêneraient la visibilité de la flamme.
– Ne la placez pas près du réfrigérateur. Malgré son isolation, le four dégage une quantité de chaleur qui pourrait nuire à son bon fonctionnement.
– Pour les foyers de cuisson à gaz, évitez les courants d’air, qui pourraient déstabiliser ou éteindre la flamme.

La formule traditionnelle
Il s’agit de la cuisinière mono-bloc, qui comporte en un même meuble ses plaques de cuisson, son four, sa rôtissoire, son tournebroche, son compartiment rangement au chaud des plats. C’est une formule pratique et c’est le moins cher. Cependant, il est impossible à deux personnes d’effectuer simultanément une cuisson et un nettoyage , et il faut se baisser pour les cuissons au four.

La formule moderne
C’est le principe de la zone de cuisson éclatée ; elle offre une meilleure disposition des volumes de rangement par rapport aux centres de travail correspondants ; accessoires et denrées peuvent se trouver dans les armoires et les supports des fours ou de la table de cuisson. On a également la possibilité de travailler simultanément à deux personnes. Le système supprime toute fatigue puisqu’on se trouve à hauteur du buste et qu’il n’est pas besoin de s’accroupir pour surveiller les cuissons au four.
Le principal inconvénient de cette formule réside dans son prix.

Comment choisir son appareil de cuisson ?
Ce n’est pas tellement le nombre de personnes vivant au foyer qui compte, mais plutôt la composition de la famille. La présence d’un bébé ou de personnes au régime peuvent imposer plusieurs foyers, de même que le standing d’existence (réceptions plus ou moins fréquentes), les habitudes conviviales (accueil facile à sa table de parents ou d’amis), les conditions de vie (couple travaillant à l’extérieur), etc.
Une cuisinière électrique pour deux à quatre personnes comporte deux plaques et un four pouvant contenir un beau poulet. Pour cinq à six personnes, il faudra un appareil à trois plaques et un four qui aura la dimension d’une dinde. Pour 7-10 personnes, l’appareil comportera quatre plaques, un grand four et un grilloir dans des enceintes séparées.

Se servir du programmateur de cuisson
La transistorisation des appareils de radio, de télévision et des calculatrices de poche a fait entrer l’électronique dans notre vie quotidienne. Il fallait donc s’attendre à ce qu’elle pénètre dans le monde de l’électroménager. Elle vient de franchir un nouveau pas grâce aux microprocesseurs qui confèrent aux appareils un rendement maximal et une parfaite adaptation à leur fonction.
Le microprocesseur est un mini-ordinateur, un cerveau électronique miniaturisé, constitué d’une pastille de silicium de 3 millimètres sur 5. Un chef-d’œuvre! qui loge une unité centrale complète de plusieurs milliers de transistors. Dans ce « cerveau », près de 2 000 instructions de programmes sont réalisées à l’aide de semi-conducteurs et mises en mémoire. Au moment de l’utilisation de l’appareil, ces informations sont triées, analysées et exploitées de façon à assurer une commande précise exactement adaptée à la tâche à effectuer.

Si vous possédez, ou si vous envisagez d’acheter une cuisinière, une table de cuisson, un four ou une rôtissoire équipées d’un programmateur électronique, ne négligez pas l’avantage qui vous est offert. Beaucoup de femmes n’osent pas encore s’en servir, soit par méfiance, soit par ignorance. Or, il suffit de bien se familiariser avec l’appareil en lisant attentivement la notice du constructeur, même si elle paraît compliquée au début.

Une période d’apprentissage est utile pour les cuissons en différé car il faut bien connaître le fonctionnement de la cuisinière ainsi que les volumes de liquides utiles et le temps de cuisson de chacune des recettes.

Le programmateur permet de commencer et d’arrêter la cuisson aux heures indiquées. Son réglage s’effectue au moyen de deux commutateurs que l’on déplace devant des cadrans gradués. Sur le premier cadran, et selon la conception du programmateur, est affichée l’heure de départ ou de fin de cuisson ou encore le temps à courir avant le démarrage.
Sur le second cadran, on affiche le temps de cuisson proprement dit. Un sélecteur permet de choisir le fonctionnement automatique ou manuel d’un foyer, du four, ou des deux à la fois, en réalisant la mise en circuit et hors circuit des contacts du programmateur.
Souvent l’appareil est équipé d’un avertisseur sonore signalant la fin de la cuisson.

Les cuissons programmées ont leurs avantages dont le plus évident est la possibilité de programmer dès le matin le repas du midi : cuisson d’un rôti de veau, d’un plat à gratin ou d’un gâteau. Malheureusement la programmation ne peut être envisagée pour les sauces, les crèmes, les sautés, les fritures, les préparations susceptibles de déborder. Seules cuissons possibles : celles qui s’opèrent sans modification de température d’un bout à l’autre, donc sur un seul réglage. L’électronique commence à permettre le programme des cuissons avec une plus grande souplesse, mais il s’agit de matériels qui en sont encore au stade expérimental.
Enfin, parmi les désavantages des appareils à programmation sophistiquée, il y a l’éventualité d’une panne quelques minutes seulement avant le repas. Le beau rôti de filet que vous avez amoureusement choisi pour vos invités finira en steak poêlé.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

It is main inner container footer text
adimage
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com