Oh Snap!

Please turnoff your ad blocking mode for viewing your site content

Home / Les signes astrologique du zodiaque / VIIII – Sagittaire – 22 novembre – 21 décembre

VIIII – Sagittaire – 22 novembre – 21 décembre

/
0 Views

Signe du zodiac : SagitaireDernier signe avant l’hiver, le Sagittaire ouvre la voie vers l’expansion et l’optimisme. Signe de feu mutable, symbolisé par un centaure et gouverné par Jupiter, le Sagittaire explore la conscience collective, s’élève au-dessus de la mêlée tout en cherchant à dépasser la dualité humaine.

Les individus nés sous le signe du Sagittaire ont souvent le goût de l’aventure. Non conformistes et libres penseurs, ils se considèrent comme les héritiers de la société, influents et justes. Leur profond besoin d’expériences physiques et matérielles leur confère une forme de philosophie grâce à laquelle même les tristesses de la vie seront acceptées dans la joie.

Personnifié par Dionysos, plus connu sous le nom de Bacchus, Dieu du vin, de la semence et de la fertilité de la vigne, le Sagittaire incarne une énergie désordonnée qui lui permet d’affronter la vie sans se soucier des règles ou des limites. Doté d’une faculté d’adaptation et d’un certain goût pour le changement, le Sagittaire est capable de briser les barrières sociales et de passer de l’autre côté de l’esprit humain dans le but avoué de le débrider. A l’image de la vigne de Dionysos, le Sagittaire s’enroule et grimpe autour des différents obstacles qu’il rencontre sur sa route.

Portant le symbole de la flèche représentant l’éclair du tout-puissant Zeus-Jupiter, le Sagittaire incarne cette exaltation, cette manifestation atmosphérique qui frappe tout ce qui est vertical. Aussi, les personnes nées sous ce signe sagace et fantaisiste considèrent souvent que rien au monde ne pourra les empêcher de réaliser leurs rêves les plus fous.

Le Sagittaire est associé à la maison IX, secteur astrologique couvrant les domaines de l’esprit conscient comme la religion (dans le sens de relier), la loi, la philosophie, les voyages, les rêves, l’inspiration, l’imagination et l’élévation de l’esprit … L’arc également présent dans la représentation du signe illustre bien cette faculté propre aux individus Sagittaire de se projeter « ailleurs », à la fois dans l’espace et dans le temps.

Le Sagittaire en mode yang

Rebelle et désinvolte, l’homme Sagittaire profite de la vie. Persuadé en son fort intérieur qu’il faut toujours voir grand dans l’existence, il lui arrive d’afficher un comportement excessif et libertaire. Exubérant jusqu’à l’abandon, il peut parfois paraître incontrôlable aux yeux des autres mais cette attitude n’est que le reflet de son état d’esprit naturel. Difficile à déstabiliser tant son optimisme est puissant, il peut par contre tomber malade s’il se trouve contraint à l’immobilisme.

Le Sagittaire yang est l’expression même de la liberté et il est capable de se ré-inventer chaque jour, de changer radicalement son mode de vie et de partir en voyage, réel ou imaginaire, laissant son entourage quelque peu perplexe … De la même manière que le Gémeaux transformiste, son signe opposé et complémentaire, le Sagittaire possède la faculté d’adopter des identités différentes et d’alterner les changements d’apparence et de visage.

Signe masculin, le Sagittaire est associé à la tranche d’âge 56-63 ans, ce qui représente habituellement l’apogée du pouvoir et de la carrière, le moment de l’existence où l’on a plus grand chose à prouver au monde. C’est dans cet état d’esprit et avec un maximum d’aplomb que le Sagittaire yang aborde sa vie professionnelle. Omniscient et ambitieux, sa devise « je comprends » devient très vite « nous pensons » car c’est toujours dans un cadre social et collectif que le Sagittaire gravite et entreprend.

De tous les secteurs reliés à la 9ème maison, c’est par la croissance et l’expérience que le Sagittaire se lance dans la vie. De loin le plus aventureux de tous les signes du zodiaque, le Sagittaire deviendra très vite perspicace car son goût immodéré pour le risque lui fera découvrir également le danger. Et il apprendra où sont ses limites en pratiquant, par exemple, un sport dit extrême. Néanmoins, le mot « impossible » ne fait pas parti du vocabulaire de l’homme Sagittaire.

Mais ces expériences fantastiques dont le Sagittaire yang est si friand peuvent parfois prendre la forme de voyages intérieurs. Dans ce cas, il se transformera en chaman utilisant son 3ème œil pour parvenir à la connaissance que lui aura délivré ses multiples visions.

Plutôt chanceux avec les femmes, l’homme Sagittaire se montre très romantique et manifeste ses sentiments de façon parfois démesurée. Démonstratif et charmeur, il n’hésite pas à faire une cour assidue à la dame qui lui plaît, débordant d’énergie tout en dégageant un petit côté canaille.

Attiré dès son plus jeune âge par les très belles femmes, il met un point d’honneur à multiplier les conquêtes. Le sexe étant pour le Sagittaire une activité particulièrement excitante, il ne mesure pas toujours les risques et les dangers d’une telle addiction. Pouvant être considéré par la gent féminine soit, comme un vrai bourreau des cœurs – ce qui flattera néanmoins son ego – soit, comme un pur fantasme, l’homme Sagittaire, aussi viril, musclé, libre et coquin soit-il, peut s’attendre à ce que certaines femmes préfèrent s’amuser avec lui plutôt que d’entreprendre une relation sérieuse.

Cependant, arrivé à une certaine maturité, le Sagittaire yang réalise l’importance d’un amour durable et monogame et cherche une relation fusionnelle avec une partenaire-compagne qui partagera sa conception de l’existence et surtout son goût pour l’aventure. Et même s’il privilégie un physique de rêve chez une femme, il donnera la préférence à la jovialité et au sens de l’humour.
Une femme ayant un statut particulier et une forme de notoriété seraient également un plus pour l’homme Sagittaire, et ce en raison de l’énergie jupitérienne de son signe et de sa nature expansive.

Mais ce que recherche avant tout l’homme Sagittaire c’est une compagne qu’il pourra initier à son style de vie rempli d’optimisme et de perceptions bien spécifiques. Il est important toutefois que la dite compagne possède une forte personnalité car ce genre de transfert confine au mimétisme et monsieur Sagittaire pourrait fort bien se retrouver avec son double au féminin, ce qui paraît amusant et terriblement romantique mais qui peut à la longue s’avérer déstabilisant.

Lorsqu’il est amoureux, l’homme Sagittaire est hyperomantique et capable de sublimer chaque rendez-vous, d’offrir de nombreux cadeaux à l’élue de son cœur et d’imaginer rituel et cérémonial autour de l’acte sexuel. Car pour lui une relation amoureuse est comme une troisième personne, comme un enfant qu’il faut cajoler, materner … Cela provient certainement de ce fameux troisième œil propre au signe du Sagittaire et aux disciples de Dionysos.

Le Sagittaire en mode yin

Rayonnante, vive et séduisante, la femme Sagittaire considère souvent que le monde lui appartient et que toute l’abondance qui peut s’y trouver lui revient de droit. Généralement peu disposée à se battre pour obtenir quelque chose, elle est néanmoins considérée comme une meneuse. Elle ne se fixe qu’un objectif à la fois, sachant attendre le moment propice pour l’atteindre.

Cependant, malgré un ego imposant et une approche intelligente de la vie, le Sagittaire yin peut chercher à dissimuler un manque d’estime et de confiance en elle derrière une certaine frivolité. En vérité, la femme Sagittaire est une éternelle insatisfaite et son côté exalté contraste parfois sauvagement avec une forme d’inquiétude émotionnelle.

A l’image de son archétype Junon, épouse de Zeus, la seule à pouvoir se moquer de son divin mari, le Sagittaire yin peut se comporter en véritable matriarche menant son monde à la baguette et n’hésitant pas à imposer sa domination sur son compagnon, surtout si ce dernier ne se montre pas à la hauteur de ses ambitions.

Dotée du sens du pouvoir, autoritaire et expansive, la femme Sagittaire recherche la réussite professionnelle, un statut à la hauteur de ses talents et un solide compte en banque. Comme son homologue masculin, elle veut profiter de la vie en toute légitimité. Et Jupiter, considéré comme la planète de la chance, permet bien souvent aux individus marqués par son influence, et en particulier aux Sagittaires des deux sexes, de faire tout au long de leur vie d’importantes rencontres et de trouver la fortune.

Naturelle, fantasque et souvent belle, la femme Sagittaire déborde d’énergie et de vitalité et dégage une impression de santé à la fois physique et psychologique. A l’instar des autres femmes nées sous un signe de feu, elle possède un petit côté masculin, mais, contrairement à la femme Bélier ou, dans certains cas, à la femme Lion, la femme Sagittaire ne cherche pas à ressembler à un garçon – la mode androgyne ce n’est pas son truc – et elle mettra toujours un point d’honneur à être ultra-féminine. D’ailleurs, être admirée pour sa beauté, son élégance et sa renommée est pour elle presque un passage obligatoire, un peu à la façon d’une reine bien décidée à impressionner ses sujets.

Sachant anticiper et prévoir les obstacles, le Sagittaire yin a parfois tendance à aller trop loin. Cette contradiction dans sa manière de se comporter lui pose souvent des problèmes : un jour, femme radieuse et imposante, le lendemain petite fille naïve et mielleuse … Cette dichotomie provient d’une forme de culpabilité lorsqu’elle réalise qu’elle peut être une personne de pouvoir, tenace et obstinée ; et détestant être prise pour une garce, elle adopte alors un comportement de gamine innocente comme pour se protéger des attentes qu’elle a elle-même projeté dans l’esprit des autres. Heureusement, sa bonne humeur jupitérienne et son bon sens l’emporteront toujours contre ses débordements psychiques.

Et ce pouvoir si jalousement protégé et acquis dans une société dominée par les hommes propulse le Sagittaire yin au rang de porte-parole des femmes libres.

Le Sagittaire yin adore célébrer l’amour, que ce soit pour une première rencontre ou pour une relation ancienne ; elle ponctue sa vie amoureuse de fêtes et de commémorations, ayant besoin de projeter ses émotions sur le devant de la scène et d’en faire profiter un éventuel groupe d’amis, épicuriens comme elle. Exubérante et candide dès qu’il s’agit de sentiments, la femme Sagittaire a besoin d’intellectualiser l’amour, d’ailleurs elle est tout à fait capable de disserter pendant des heures sur la passion et l’érotisme sans ressentir le moindre besoin de passer à l’acte. Personne d’esprit, elle ne pourra éprouver du plaisir qu’avec un partenaire partageant ses idéaux. Et en cas de conflit, aucune réconciliation sur l’oreiller n’est envisageable car une Sagittaire contrariée est une Sagittaire chaste.

Libre et indépendante, la femme Sagittaire court le risque pendant ses jeunes années de ne rechercher que des hommes riches et puissants qui pourraient l’aider à une certaine ascension sociale. Et il n’est pas exclu que sa préférence aille vers un compagnon un peu paternel qui pourrait la gâter, jusqu’au moment où elle réalise que ce « papa » si généreux est trop faible et trop compatissant avec elle. Ayant accepté certains compromis, elle se retrouve prise au piège devant le manque d’enthousiasme et d’exaltation de sa vie affective.

Mais avec le temps, le Sagittaire yin prendra conscience de sa vraie nature, entière et autonome et, en dehors de véritables sentiments amoureux, se rendra compte qu’elle possède suffisamment de pouvoir pour se passer de l’aide d’un homme.

It is main inner container footer text
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com